Actualités

Tourisme ariégeois a mi-parcours : un été en demi teinte !

D’où des résultats tout en contrastes, entre les différents secteurs de l’Ariège, entre les activités de pleine nature, pénalisées par la météo, et les bons résultats des sites auxquels les jours de pluie sont souvent favorables.

Selon les informations des professionnels, la fréquentation des hébergements a manqué de vigueur, à peu près stable dans l’hôtellerie, plus molle dans les campings, les chambres d’hôtes et les meublés.

Le passage du Tour de France a rehaussé les résultats de façon éphémère, pas autant que lorsque le Tour fait étape.

Le dramatique accident survenu dans un centre de vacances d’Ascou a évidemment pénalisé le secteur des centres de vacances. Nous ne pouvons que partager l’émotion des familles et celle des équipes de l’association gestionnaire.

Le quatuor de tête des la clientèle étrangère était présent : Britanniques, Hollandais, Espagnols, Belges, mais l’effet « coupe du monde de foot » a limité la fréquentation des Hollandais. La clientèle française, présente mais moins visible dans les hébergements, provient pour beaucoup en juillet de la façade atlantique.

Il semble qu’une part de la clientèle ait privilégié l’hébergement chez des amis, la famille, ou chez l’habitant, nouveau mode qui tend à se développer.

La consommation dans les restaurants est restée modérée.

Au final, un mois de juillet avec du bon et du moins bon, et une haute saison qui a pris son temps pour démarrer.

* La note de conjoncture mensuelle donne la tendance de l’activité dans le mois écoulé, à partir d’indicateurs et de données provisoires, validées en fin de saison. Elle est élaborée grâce au partenariat avec le réseau des Offices de Tourisme. 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top