Ariège sorties

Au train où vont les choses – Jusqu’au 11 octobre Seix

Au train où vont les choses Ariège Pyrénées

De la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale, accompagnant la révolution industrielle, les voies ferrées s’élancent de Saint-Girons pour desservir les vallées couserannaises, dans le piémont puis dans la montagne, jusqu’à franchir la frontière… ou presque. Trains, tramways, et même « chemins de fer aériens sur câbles » couvrent le territoire, organisent l’espace et modifient la perception des distances et des circulations.

Cette exposition iconographique réalisée grâce aux recherches des Cartophiles ariégeois a pour ambition d’éclairer l’histoire ferroviaire du Couserans. Les images souvent inédites rassemblées et commentées par les Cartophiles ariégeois, photographies et cartes postales anciennes de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, documentent les différentes lignes de trains, de tramways, les voies et les câbles qui sillonnaient nos vallées.

Aujourd’hui, il faut se rendre à Foix ou Boussens pour prendre un train… mais il y a un siècle la haute et la basse vallée du Salat, le Castillonnais, le Séronais étaient desservis par voie ferrée : à l’heure où l’on cherche à favoriser, dans les discours du moins, les transports en commun et les modes de circulation douce et non polluante, il paraît pertinent d’évoquer ce maillage dense, qui devait être couronné par la voie transpyrénéenne Toulouse-Lérida, économe en énergie fossile…  et totalement disparu de nos jours.

Au train où vont les choses Et pourtant… cette histoire ferroviaire marque encore notre cadre de vie. Nous vous invitons à en rechercher les indices autour de vous : cette histoire oubliée ne demande qu’à se révéler.

Cette exposition a été réalisée dans le cadre du réseau PATRIM, avec le soutien de l’Europe (FEDER – Programme Opérationnel de Coopération Espagne-France-Andorre) et du Département de l’Ariège.

Le Château de Seix est ouvert tous les après-midi de 14h30 à 19h jusqu’au 31 août, puis le samedi et le dimanche jusqu’au 11 octobre de 14h30 à 18h.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top