Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Sur les routes de l’Ariège : Leychert

Sur les routes de l’Ariège Pyrénées : Leychert

 Le nom de Leychert signifie champs défrichés.

Jusqu’à la Révolution, l’histoire de Leychert dépend  de celle de Roquefixade. Après avoir appartenu au comte de Toulouse et au seigneur de Saint Paul, Bernard Amiel de Pailhès,  Leychert est compris, depuis la moitié du 13éme siècle, dans la Province du Languedoc et non du Comté de Foix.

Inclus dans la châtellenie de Roquefixade qui comprenait, outre Roquefixade, Nalzen, Leychert, Saint Cirac, Soula et En rivière (Caraybat était une seigneurie indépendante comprise dans le Comté de Foix), Leychert était dans le domaine du roi de France.

Par contrat avec ce dernier, le seigneur de Celles en sera le maître de la fin du XVIIéme siècle jusqu’à la Révolution.

A la Révolution, Leychert est rattaché au canton de Saint Paul de Jarrat, puis le 15 octobre 1801 à celui de Lavelanet.

Célébrité 

Pierre Sarda, dit « Tragine le Bandit de l’Ariège« 

Patrimoine

L’église Sainte Anne : Nef unique de quatre travées, chapelle au sud et chevet plat. Attribuée au XVe siècle, elle possède toutefois des éléments postérieurs comme l’original clocheton, la sacristie du XVIIe siècle ou encore le porche de pierres taillées en bossage de 1781.

La pièce majeure est incontestablement le retable en bois doré du XVIIe siècle classé au titre des objets mobiliers en 1961.

 

Sources : 
www.histariege.com
www.pyreneescathares-patrimoine.fr
www.paysdolmes.org

 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top