élus et politiques

André Trigano : « être ariégeois c’est savoir être rude, direct et savoir aider »

Maire de Mazères pendant 24 ans, maire de Pamiers de puis 1995, André Trigano fut député de la deuxième circonscription de l’Ariège de 1993 à 1997, président de la commission du tourisme de Midi-Pyrénées, conseiller général du canton de Saverdun pendant 12 ans et Président de la Compagnie internationale André-Trigano. Il nous livre sa vision de l’Ariège et des ariégeois…

Issu d’une famille juive et fuyant la France occupée , André Trigano est arrivé en Ariège avec son frère et ses parents dans les années 40.

D’abord réfugié à Ax-les-Thermes où l’accueil fut mitigé, la famille Trigano vit quelques temps à Foix puis s’installe à Mazères. Durant cette période André Trigano et son frère Gilbert entreront dans la résistance. « Cet accueil a permis à mes parents de vivre sans être trop inquiété et nous avons pu ainsi passer entre les mailles du filet« .

C’est ce qui lui a inspiré une profonde reconnaissance pour l’Ariège et les ariégeois. Sa rencontre avec une jeune ariégeoise finiront de le convaincre de rester en Ariège. « Souvent les femmes sont responsables des personnes qui s’installent dans ce département » dit’il.

« le camping c’est Trigano »

A la fin de la guerre, avec son père et son frère, il s’engage dans le tourisme, ainsi naîtront la compagnie internationale André Trigano et et le ClubMed. Deux entreprises créatrices d’emploi , 15000 emplois au ClubMed et 3000 pour la Compagnie, ce qui lui a donné le surnom de Monsieur emplois. « La chance, le bonheur, un petit peu de culot, un peu d’audace… nous avons à peu près réussi notre vie professionnelle »

Mais cette réussite professionnelle ne suffit pas, « j’avais besoin de reconnaissance pour les mazèriens et pour les ariégeois » explique t’il, c’est ainsi qu’en 1971 on lui demande de se présenter à la municipalité de Mazères. N’ayant quasiment jamais voté de sa vie, André Trigano devient maire et le restera durant 24 ans.

« Je n’étais pas fait pour
être un homme politique
mais peut-être un homme public »

Maire de Mazères, Maire de Pamiers, Président de la communauté de communes du Pays de Pamiers, Député de la deuxième circonscription de l’Ariège , Conseiller régional, Conseiller général du canton de Saverdun, André Trigano se définit comme un homme sans étiquette, un homme neutre, avec quelques tendances libérales d’un côté, et sociales de l’autre.

« En dehors des extrêmes, surtout l’extrème droite que je ne porte pas particulièrement dans mon coeur,  je respecte tout ce qui est démocratique. J’ai connu les communistes qui ont été formidables pendant la résistance, ça m’a laissé un bon souvenir […] je n’ai jamais pris de carte de parti, vivre indépendant vivre libre, c’est pas mauvais. Voilà ce que je suis« .

« Former, transmettre, c’est
quelque chose qui me passionne »

C’est ainsi qu’André Trigano à formé 270 jeunes dans son école de formation pour les animateurs de tourisme qui sont devenus des cadres de ce secteur. Certains lui écrivent encore pour le remercier. Sa deuxième passion sont les voitures anciennes, il en possède 120. « J’ai le plaisir de voir les voitures que je n’ai pas pu avoir quand j’étais jeune »

« On aime le cassoulet, on aime le foie gras, je crois qu’on aime la vie, il faut savoir chanter, il faut savoir vivre et partager  »

Interview réalisée à Pamiers, propos recueillis par Azinat.com

 

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Who’s Who 2ème trimestre 2017 – Floriane Caux, André Trigano et Alain Leplus – Actualités en Ariège sur Azinat.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top