Série TV

Les Pyrénées ont déjà disparues !

Cet été, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir vos Pyrénées si chéries grâce à une série animée par Isabelle Corbières, géologue et guide, sur la géologie des Pyrénées en 5 épisodes.

Premier épisode de la série, sur l’histoire de la géologie des Pyrénées présentée par Isabelle Corbières. Un premier épisode qui nous rappelle la formation des Pyrénées et son état actuel sur la base d’observation du sous sol du plateau de Beille en Haute-Ariège.

 

La roche qui est visible sur le plateau de Beille est un granit altéré qui a plus de 475 millions d’années.

En effet, les hauts sommets des Pyrénées sont constitués des roches anciennes, de la période dite « hercynien »

Le sous sol du plateau d’altitude que l’on peut observer est un Gneiss ou un granit dégradé.

La chaine des Pyrénées considérée comme « jeune » est composée de roches très anciennes

Dès que nous touchons cette roche elle se désagrège…comme du sable. Ce phénomène, on le retrouve sur tous les plateaux de l’Est des Pyrénées : les roches sont altérées sur plusieurs mètres d’épaisseur. Ces roches primaires sont en fait les restes d’une ancienne chaine de montagne.

Il n’y a jamais eu de mer ici et pourtant, il y a comme du sable !

Ces roches  (Gneiss et Granit) ont été altérées par des phénomènes météorologiques. En géologie, les minéraux sont fragilisés notamment par l’attaque de l’eau (hydrolyse). Ces réactions chimiques sont en général le résultat d’un climat tropical (chaud et humide), d’un temps qui n’existe plus et qui a altéré profondément ces roches. Un temps que l’on estime entre 40 et 30 millions d’années avant aujourd’hui.

Les Pyrénées ont déjà disparues !

Cette alteration intervient alors que les Pyrénées sont déjà présentes. Les Pyrénées actuelles sont constituées d’un relief qui est  le résultat de la collision des plaques Europe et de la plaque ibérique.

Ce relief a 50 millions d’années et ces roches ont été altérés à tel point que cette surface plane n’est autre qu’une surface d’aplanissement qui a été nécessairement le résultat ultime de l’érosion du relief, alors même qu’il n’y a plus de relief et ce quasiment au  niveau de la mer (comme le massif armoricain qui culmine à 300 mètres d’altitude)

Donc ce plateau s’est formé à une altitude d’une centaine de mètres et ce après la formation des Pyrénées, on pourrait donc dire que les Pyrénées ont déjà disparu !

#série TV réalisée en partenariat avec Publicimes.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top