Foix Haute-Ariège

Forges de Pyrene : Inauguration en grandes « Pompes » de la Brasserie Stahl

La famille Stahl quitte l’Alsace pour l’Ariège en 1816 ; Jean-Michel STAHL, brasseur de son métier, s’installe au pied du château de Foix sur les rives de l’Arget…Puis, de génération en génération, la famille fait son trou et devient une famille Fuxéenne et ariégeoise de grande notoriété…C’est l’arrière arrière arrière…. petit fils, Jean-Pierre Stahl qui, samedi dernier, inaugurait l’Espace « Brasserie Stahl » aux Forges de Pyrène devant les ariégeois et Fuxéens d’aujourd’hui.

Jean-Pierre Stalh a eu la générosité de proposer les dernières machines et vestiges de la Fameuse « Brasserie-limonaderie » STAHL de Foix aux Forges de Pyrène ; en mémoire d’un temps ou l’artisanat autour de la bière et de la limonade était encore fleurissant sur Foix. C’est devant le Maire de Foix Norbert Meler, le président du Conseil Départemental Henri Nayrou et la députée de l’Ariège Frédérique Massat, que la famille inaugurait l’espace et que Jean-Pierre Stahl a eu la lourde tâche de rappeler l’histoire d’une famille « immigrée » qui commença il y a plus de deux siècles.

C’est en 1816 que Jean-Michel Stahl s’installe à Foix en haut de l’Esplanade de Villote, les lieux aujourd’hui devenus le bâtiment de la Caisse d’Epargne, puis au pied du château de Foix en lieu et place d’un moulin à farine et d’une scierie désaffectée dont il épouse l’héritière : Marie Maugard en 1829.

Jean Frédéric Stalh, son fils, né en 1830, prendra le relais après un apprentissage en Bavière ; il fabriquera à son tour de la bière et des boissons gazeuses avec de l’eau de source, du sucre et des citrons qu’il faisait venir du Maroc.

Son fils, Jean-Michel Stahl Junior, modernisera l’entrepôt, créera une distillerie et une fabrique de pains de glace, pour rafraîchir ses produits. L’industrie familiale occupant dorénavant les deux rives de l’argot : les bâtiments de la rive droite et de la rive gauche étaient reliés par une passerelle de fer qui traversait la rivière et où circulait des wagonnets.

A l’aube du 20ème siècle, l’entreprise comptait plus de 17 salariés.

En 1919, Jean-Louis Stahl dit « Jeanot » né de Jean et de son épouse Marinette Estoque, après une licence en droit, dut partir à la guerre, d’où il reviendra 5 ans plus tard, pour prendre le maquis où il fit partie des corps francs. Il créa un réseau d’évacuation sanitaire lors de la bataille de Rimont et servit d’agent de liaison au commandant Bigeart lors de la libération de Foix.

Jean-Louis s’investit avec dévouement dans l’avenir touristique du Pays de Foix et l’animation de la ville et fut président de l’office de tourisme pendant plus de 30 ans. Il créa les journées médiévales et contribua à l’essor de l’US Fuxéenne tout en étant poète et félibre en signant sous le nom de « Jean de l’Arget »

Il fit prospérer la fabrique de boissons gazeuses familiale en créant la limonade PHEBUS, les sodas « CHRISTAHL orange et citron, l’eau de SELTZ et y ajouta les dépôts de marques de spiritueux Pernod, Suze, Cinzano, Saint Raphael, …

L’activité de cette entreprise familiale  s’arrêtera en 1982 et Jeanot Stahl décèdera en 2005…

C’est donc aux Forges de Pyrene où vous pourrez y retrouver les traces et les souvenirs laissés par la famille et où vous pourrez découvrir dans un diaporama sonore les images et sons d’une belle époque.

 

Dates et informations sur la famille fournies par  Jean-Pierre Stahl.

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top