Économie

Avec Taramm, l’Ariège confirme le développement de sa « Titane Valley »

Vendredi dernier, une centaine de personnalités locales et régionales venait inaugurer les locaux de TARAMM qui avaient brulé le 18 décembre 2015 alors que l’établissement était installé à Labège et où 80% des locaux avaient été détruits. Cet incident avait poussé l’entreprise à venir installer l’ensemble de sa production sur l’Ariège à Mazères. 

Carole Delga qui faisait partie de la délégation qui inaugurait TARAMM et que nous avons interviewé, rappelle à quel point la région est une région d’excellence en matière d’industrie notamment liée au pôle aéronautique toulousain : «L’Occitanie est la seule région de France qui continue à créer des emplois dans le domaine de l’industrie, donc nous avons une volonté d’investir auprès des industriels.  
 
Ici sur Taramm c’est plus d’1 200 000 € qui a été apporté par la région pour aider au développement de cette entreprise, mais nous soutenons également sur d’autres sur le site de Mazères comme GARDNER. Nous avons aussi une volonté d’accompagner sur les autres territoires de la région l’industrie ; je pense à la mécanique Valley  autour de RATIER FIGEAC, AERO FIGEAC, je pense également aux sites Tarbais où il y a une forte sous-traitance aéronautique ou au site d’Alès dans le Gard…
 
L’industrie est un secteur qui représente plus 100 000 emplois sur toute la région.»
 
Louis Marette le maire de Mazères rappelle le positionnement stratégique de la vallée de l’Ariège liée à la proximité de Toulouse. Mazères et ses différentes zones industrielles proposent en effet une proximité et une offre immobilière à des tarifs bien moins élevés que ceux de Toulouse : «L’initiative de l’industrie à Mazères ce n’est pas moi, mais André Trigano qui en 1971 a décidé de la création de la première zone industrielle à Mazères…
 
…Aujourd’hui Il y a quatre zones industrielles, qui sont diversifiées : on a une zone pyrotechnique avec Lacroix Ruggieri qui est le leader européen en matière de militaireset de contre-mesures et qui emploie 400 salariés sur 125 hectares.
 
Il y a deux zones autour de la sortie de l’autoroute nous on est pour des entreprises qui ont besoin de l’espace comme TARAMM,  KEOLIS ou DEANJEAN LOGISTIQUE sur une zone logistique qui fait 80 ha où on peut accueillir encore beaucoup à des prix beaucoup plus raisonnables que la ceinture toulousaine.
 
Il y a une zone artisanale de l’autre côté de l’autoroute et il y a la zone historique de Mazères où est GARDNER AÉROSPACE  un autre sous-traitant d’Airbus qui fabrique les parties des berceaux des moteurs de l’ A305.  
 
On est en plein dans le titane et dans ces entreprises qui ont beaucoup misé sur l’avenir et on veut continuer !»
 
ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top