Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Avec le Contrat de Territoire, c’est tout le Pays d’Olmes qui se redynamise

Le contrat de territoire est né suite à la lauréatisation de Lavelanet du dispositif AMI (Appel à Manifestation d’Intérêt) Centre-bourg fin novembre 2014. Ce dispositif avait lauréates 54 projets émanent de communes et d’intercommunalités qui bénéficieront de 40 millions d’euros d’aides de l’État par an.

Ce Contrat de territoire,lancé en juillet 2016, renforce toutes les initiatives portées par les différentes actions telles que : le TEPCV, la Maison des projets, le dispositif AIDER, le tourisme avec les « 4M » et workshop sur les friches industrielles. «L’idée étant de s’appuyer sur la même logique que les Contrats de ville, pour mobiliser, avoir un effet levier » soulignait Ronan Boillot alors secrétaire général de la préfecture, mettant en avant « l’occasion à saisir pour le Mirapicien et le Pays d’Olmes ».

Après le diagnostic, le « portrait » du territoire effectué au cours de l’été, l’identification des points forts et des points faibles : emploi, scolarité, habitat, culture, lien social, sport, santé, sécurité…, les partenaires ont identifié trois volets qui permettront d’élaborer ce projet territorial : l’AMI centre-bourg permet de travailler sur l’habitat. Les dispositifs AIDER et TEP cv sur le tourisme. Il manquait la cohésion sociale. Maintenant tout le monde est mobilisé ; ce contrat de territoire assurera la cohérence de l’ensemble, au travers des 3 volets retenus : la cohésion sociale, le développement économique – emploi, et enfin, le cadre de vie.

Ce mercredi 15 mars, Madame la Préfète, Marie Lajus, les organismes consulaires et les élus, étaient réunis en mairie de Lavelanet pour la signature du Contrat de territoire.

« Il fallait relancer ce territoire » explique  la Préfète, «  pour que les fées accordent leurs baguettes magiques il fallait la méthode des contrats de ville : tout d’abord un diagnostic, ensuite une démarche commune, et enfin, la participation des habitants ».

« Lavelanet et le Pays d’Olmes sont en mouvement, on est en train de construire » précise Marc Sanchez, maire de Lavelanet, et d’ajouter : «Il est à souhaiter, au travers de ces conventions et contrats, que des moyens financiers supplémentaires et exceptionnels, viendront appuyer tous les projets en cours, pour apporter une réponse à nos collectivités qui ont souffert, qui souffrent encore aujourd’hui, mais qui commencent à redresser la tête et redonne confiance à chacun d’entre nous, aux commerçants et à nos entreprises.»

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top