Les ariégeois conquièrent le Monde

Margaux mars 2017, Murihiku – Southland

Sixième mois au pays des Kiwis, désormais à seulement 5 000 kilomètres du Pole Sud : je suis dans le Southland. Ici, la température estivale ne dépasse pas les 23°C et les matins sont doux … mais voilà qu’en quelques jours à peine, la température a chuté. D’un coup.  Le matin le thermomètre culmine à 5°C !!!! L’hiver s’est invité et on est obligés de faire un feu de cheminée dès 7 heures.  Les touristes ont sorti écharpes, bonnets et  doudounes. Et les Kiwis, me direz-vous ? Ils sont en plein « été-hiver » et portent avec une certaine élégance le short et les gumboots (bottes en caoutchouc) rehaussés d’une petite laine (de Mérinos bien sûr).

Si je ne m’étonne plus de doubler à droite, de l’obligation de déambuler en chaussettes dans les supermarchés (parce qu’on laisse les bottes boueuses à l’extérieur … si, si), de l’accent à couper au couteau et des expressions très inventives des autochtones … Je continuer de « voyager » puisque chaque jour me réserve la surprise d’au moins une découverte. Et si je vous ai déjà raconté largement le décor dans lequel je déambule désormais avec assurance il faut quand même que je partage les trouvailles culinaires locales ! Car tu imagines bien que dans cette ancienne colonie britannique, le premier mets qu’on te présente n’est pas … un Azinat ; pour autant, on oublie pas de bien manger. Les côtiers ont plaisir à pécher eux mêmes fruits de mer et poissons en tous genres. Les fermiers du coin chassent biches, cochons sauvage et sacrifient, lorsque l’occasion le dicte, un mouton de leur ferme qu’ils accompagnent souvent de Kumara (patate douce locale). Cadbury, dont l’usine de chocolats est implantée à Dunedin fabrique 1760 « bonbons » à la minute et il y en a pour tous les goûts. Du chocolat au lait, au chamallow enrobé/aromatisé à l’ananas tu n’as que l’embarras du choix.

Dans un autre registre, j’ai eu la chance d’assister à un Haka (danse traditionnelle Maorie) réalisé par des collégiens d’une école voisine. Certains sont maquillés d’un Moko (tatouage sur le visage) et tous portent le « costume » traditionnel. Ensemble, les yeux exorbités vers leur public ils réalisent une dance incroyable, pleine de puissance c’est très émouvant.

De mon côté les semaines sont bien remplies. Stéphanie et Bayden gèrent d’une main de fer les centaines d’hectares de la ferme Kauana avec l’aide de leur unique employé. D’ailleurs aujourd’hui, dimanche 19 mars, c’est un jour spécial puisque les 2 000 moutons passent sous les lames de 6 tondeurs professionnels … depuis 7h ce matin, ça s’active dans l’enclos, les bêlements sont continuent et la musique  résonne dans la vallée .. Les shearers (tondeurs en anglais) sont motivés et l’agitation est inhabituelle. mais pas le temps de se poser pour mes hôtes car à 15 heures c’est la seconde traite de la journée : aujourd’hui encore 6 000 litres de lait vont être collectés. 

Les jours sont différents mais les semaines se ressemblent. Mon rôle est relativement simple finalement. J’essaie de le tenir avec le plus de rigueur possible car c’est pas toujours évident de se faire respecter par 2 jeunes enfants … surtout dans la langue de Shakespeare. Mais je tiens le cap en inventant des occupations et des activités. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai emmené les enfants à la piscine du hameau dont j’ai la clé, au parc ou au musée car ces petites têtes blondes sont aussi actifs que leurs parents !

Mes weekends, je les passe ailleurs. Je profite de mes jours off pour vadrouiller. Il y a tant d’endroits fabuleux à découvrir que bien qu’ayant vendu mon van il y a déjà un mois, je parcours toujours autant de kilomètres dans une Honda un peu poussive, dont la troisième est un peu capricieuse et le sont du moteur un peu rock ’n roll … mais quelle aventure : Dunedin et sa gare routière en gingerbread, Wanaka et son farwest néozélandais, Queenstown et ses activités à sensation forte, Riverton et ses interminables plages, Te Anau et les après-midi à voguer sur l’eau … et j’en passe. 

Le Southland n’est pas aussi mal que ce qu’on me l’avait vendu … Alors je signe encore pour un mois   … La vie à la ferme continue !

 

Kilomètres parcourus depuis le 25 août 2016 : 41.117 kms
20.533 en avion
4.528 en bus
1.024 en train
14.982 en voiture
50 en bateau

Toute l’aventure de Margaux sur : margauxvallet.wixsite.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top