Actualités

Lac de Montbel : Henri Nayrou répond aux associations

Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, communique :

Dans l’édition de « La Dépêche du Midi » du 15 avril dernier, quatre associations liées au respect de l’environnement évoquent une demande d’entrevue au sujet du lac de Montbel restée sans réponse de ma part.

Sur la forme, voici les précisions chronologiques :

–  14 mars 2017 : je reçois une lettre ouverte de ces associations sollicitant des informations complémentaires concernant le lac de Montbel.

–  15 mars : je leur adresse un courrier dans lequel je les informe qu’avant de les rencontrer, je souhaite être en possession de toutes les données techniques et financières. Les termes de ce courrier sont les suivants : « Nous ne partageons peut-être pas tous les objectifs mais je souhaite au moins, avant toute décision, que nous disposions d’éléments tangibles et les plus fondés possibles sur le plan technique. Enfin, je profite de la présente pour porter à votre connaissance ma volonté d’assurer une complète transparence sur ce dossier ».

–  23 mars, à 17h01 : je reçois un courriel me demandant de fixer une date et une heure pour aborder ces sujets.

Et le samedi 15 avril donc, les quatre associations publient le communiqué de presse précité dans lequel elles jugent ma réponse vague. Elles précisent qu’elles attendent le rendez-vous.

Sans volonté de polémiquer, je confirme publiquement que je recevrai les représentants de ces associations, non pas quand j’aurai le temps (on ne me prendra pas à défaut sur ma réactivité), mais quand je serai prêt à leur fournir tous les éléments nécessaires, lorsque l’étude en cours sera achevée donc.

Ce temps-là n’est pas venu mais il viendra. Je confirme mon souci de transparence et j’ajoute que les quatre associations concernées ne sont pas les seules à défendre les trésors de notre environnement.

Source : CD09

Note de la rédaction : A lire également sur la Dépêche du Midi du 13 Avril intitulé « Il faut augmenter les réserves d’eau » un débat s’engage entre agriculteurs et écologistes : extraits

«Je suis scandalisé par les propos qui ont été tenus. De toute façon, la nappe phréatique n’a rien à voir dans l’histoire, Montbel est alimenté principalement par les eaux superficielles de la fonte des neiges, les pluies, pas avec la nappe phréatique». Calme mais déterminé, Jean Mistou, agriculteur/éleveur et représentant des irrigants de l’Ariège, a souhaité régir à ses détracteurs.

Au cœur de la polémique, des études lancées pour étudier la possibilité de rajouter soixante millions de m3 à cette réserve qui en contient déjà 250. Ce qui fait bondir les associations de protection de l’environnement. Elles réclament les résultats des premières analyses, alors qu’une seconde série est déjà en cours…./…

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top