Villes et villages

Lavelanet : Caméra au poing radioscopie les quartiers et donne la parole aux habitants

L’association Caméra au Poing restituera le 29 juin au cinéma le Casino, 6 films documentaires qui donnent la parole aux habitants du centre-bourg.

Une démarche originale, qui permet de « partir sans sujet préconçu et qui relève la parole des Lavelanétiens » souligne Valérie Guillaudot réalisatrice que nous avons rencontré.

Une démarche participative

L’association Caméra au Poing mène depuis 17 ans en Occitanie des ateliers d’expression au moyen du cinéma documentaire. La structure repose sur l’engagement de 5 documentaristes qui ont à « cœur de faire émerger la parole et la réflexion des habitants ».

La caméra, comme média citoyen a donné naissance, début 2016, à la télé Buissonnière. Depuis début avril, les réalisatrices documentaristes arpentent le vieux Lavelanet, de la rue Saint-Jean à la rue de Verdun.

Tout commence par un porte-à-porte à la rencontre des résidents. Une fois le contact établi, l’association relève la parole et permet l’expression par le biais d’outils visuels. À travers l’œil de la caméra, l’association dévoile des pans de vie et nous éclaire sur notre passé (mais pas que), comme ici rue Frédéric Soulié avec le témoignage de Lydie Lassale dite « Mimi » qui a joué enfant à la halle aux grains. « Mimi » est « heureuse que l’on s’intéresse à son quartier. Il y a eu de belles choses à Lavelanet » nous confie-t-elle, « il y en a aujourd’hui, et il en aura encore demain ».

L’octogénaire n’a pas hésité à ouvrir sa maison, à dévoiler ses souvenirs, sa vie, une vie passée à Lavelanet. Enfin, « Mimi » salue « cette démarche participative qui nous permet de parler entre nous. Le dialogue » étant très important pour elle. Outre la parole des habitants, Caméra au poing s’est également tourné vers la vie culturelle avec des lycéens de Jacquard, ou sur les métiers de demain avec les jeunes fréquentant la Mission locale.

Côté vie culturelle, les jeunes critiques artistiques qui dressent des portraits de femmes artistes ont frappé à la porte de Mady de La Giraudière pour une interview. De beaux moments d’échanges autour du parcours de l’artiste Lavelanétienne. Un prochain documentaire s’intéressera à Abiba Baguigui artiste peintre qui a créé la Maison des arts avec les membres de son association Avelan’Arts.

Le jeudi 29 juin, rendez-vous est donné au Casino pour la restitution des vidéos. La soirée débutera par un repas partagé à 19h30 avant la projection et les échanges après chaque film (6 films de 6 à 20 minutes).

Pour en savoir plus sur l’association : www.tele-buissoniere.org

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top