Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

L’imprimerie du Noisetier, un entreprise bientôt centenaire

C’est en janvier 2013, que Didier Fantozzi, imprimeur de métier, a repris l’imprimerie du Noisetier au 74, rue Sébile à Lavelanet. Un challenge facilité par Stéphane Sanchez, le chef du service économie de la communauté de communes du Pays d’Olmes et un retour au pays pour ce Laroquais qui exerçait jusqu’alors son métier à Nîmes.

Créée en 1920 par le père de Dominique Dumons l’imprimerie du Noisetier a traversé le siècle et s’ancre définitivement dans les nouvelles technologies et la modernité. Après un « an de réflexion pour s’imprégner de la culture de la société, de son environnement », Didier Fantozzi a introduit le numérique dans la chaîne de production, faisant gagner en flexibilité sa société.

L’imprimerie du Noisetier, qui compte à ce jour cinq salariés (Sébastien en PAO, Christophe conducteur OFFSET, Henri à la dorure à chaud, Sylvie au façonnage et Sandra assistante commerciale), est équipée d’un studio PAO (publication assistée par ordinateur), de presses numériques et offset, ainsi que d’un atelier de finition.

Grâce à une chaîne graphique de qualité, l’imprimerie est capable de réaliser n’importe quel document : l’affiche, le flyer, la plaquette, la carte, le carnet, le faire-part, l’étiquette pour les produits locaux (pâtés, confitures, fromages…) au livre. Ce dernier marché s’exportant hors du département, de nombreux éditeurs et auteurs faisant désormais appel au Noisetier.

« Du sur-mesure servi par le savoir-faire exceptionnel du personnel » souligne Didier, glissant : «nous sommes à l’écoute du client, nous réalisons des quantités à la demande, à des prix défiant Internet ».

Pour Sandra, « il faut se positionner contre les entreprises du net qui tuent les imprimeries locales.  Mais nous avons une plus-value» poursuit-elle, « le conseil et l’écoute que nous apportons à nos clients». 

En fer de lance du savoir-faire de l’équipe du Noisetier, le gaufrage et la dorure à chaud or et argent pour des entreprises réputées comme Cartier, Maserati, Van Cleef Arpels ou les Arènes d’Arles …

Quand on le questionne sur l’avenir Didier rétorque : «nous devons être dans le réseau social,  trouver une place dans la vie locale. Le savoir-faire en Terre courage», le dernier des Mohican entend « développer et pérenniser l’entreprise par l’évolution technique, et répondre aux besoins de ses clients.» 

Dans trois ans, le Noisetier soufflera ses 100 bougies, une très belle réussite et une bonne nouvelle pour le Pays d’Olmes et Lavelanet.

Imprimerie du Noisetier
74 rue Sébile – 09300 Lavelanet
05 61 0100 79 / impnoisetier@free.fr / www.impnoisetier.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top