Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Quand Lavelanet accueille une étape du Handitour

L’aventure de l’Handitour 2017  a le commencé 30 mai et s’achève ce vendredi 2 juin.  Avec un départ de Saverdun,le peloton a d’abord traversé Pamiers, Vernajoul, Foix, Montgailhard, Roquefixade, Villeneuve d’Olmes, avant l’arrivée mercredi soir à Lavelanet où ils ont passé la nuit.

«Une aventure physique et humaine»

Faire tomber les barrières, favoriser le contact entre les plus jeunes et les personnes handicapées, autant d’objectifs fixés par l’Association des Paralysés de France, Pourquoi Pas Moi Déficients visuels ?, Envol et Le Comité Départemental Handisport Ariège organisateurs de la manifestation.

Ce projet, né en Ariège en 2012 a déjà permis de sensibiliser des milliers d’élèves à la problématique du handicap. En handbike, en vélo ou en tandem,  une cinquantaine de personnes – un groupe mixte – présentant un handicap ou valides ont dévalé les petites routes de notre territoire. Soutenu par « de fidèles accompagnateurs » (comme ce groupe de jeunes de l’EREA – Pamiers qui les accompagne depuis 3 ans),  le peloton aura à l’arrivée effectué 170kms pour 1700m de dénivelé.

Yannick d’Envol, Franck et Michel pour l’APF, Lauriane d’Handisport et Chantal pour l’association Pourquoi pas Moi ? glissent : « il est question ici d’une aventure humaine, non d’une course. » Entraide, solidarité sont les maîtres mots de l’Handitour. 

Sans tabou ni censure.

Outre le volet sportif, l’idée est d’aller à la rencontre d’enfants et d’adolescents des écoles, des collèges. « Nous voulons  faire tomber les tabous, les barrières et les préjugés. Favoriser les contacts entre les plus jeunes et les personnes handicapées et faire comprendre que la vie ne s’arrête pas quand elle rencontre le handicap» indique Franck Defarge, coordinateur de l’opération pour l’association des paralysés de France.

«C’est aussi une grosse organisation, ajoute t’il ce n’est pas toujours évident de trouver des établissements mis aux normes d’accessibilité, mais ça avance et ça nous permet, au ravers cette aventure humaine de parler un peu de ces problématiques»   

À Lavelanet, les sportifs ont été accueillis par Raymond Lorca adjoint en charge du handicap et André Cassan en charge du sport. Pour Raymond, le peloton « est une famille. Des personnes » que l’élu aime de tout son cœur. «Même si je ne suis plus en fauteuil » poursuit-il, « nous faisons partie de la même famille.  ». Une famille ouverte sur les autres, sur la compréhension et qui place l’amitié au cœur de cette belle aventure. Raymond Lorca concluant : « je pense que toutes ces actions apporteront dans le futur une autre vision des personnes handicapées et que bien des barrières tomberont, ainsi que bien des préjugés. Favoriser le contact entre les plus jeunes et les personnes handicapées est de notre responsabilité ; merci aux bénévoles qui nous accompagnent et aux associations organisatrices ». 

Ce mercredi soir, après un repas offert par la Communauté de communes du Pays d’Olmes, tous se sont reposés  au centre multisports transformé en dortoir. Jeudi matin, pendant qu’un groupe se rendait à l’école Lamartine, le peloton, accompagné d’une quinzaine d’élèves, de la troisième à la sixième du collège Pasteur est parti pour la troisième étape, vers Léran après une halte à l’école de La Bastide-sur-l’Hers. À midi, après un repas pris à l’IME de Léran, le peloton repartait vers Mirepoix, terme de la troisième étape, avant le grand final ; Lieurac, Roquefort les Cascades pour l’arrivée prévue au Capitany à Foix vendredi soir.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top