Histoire

Lavelanet : L’épopée de l’industrie textile a rencontré un beau succès

Suite à la 33e édition de la Marche du tisserand cathare qui a fait un carton, les Amis du musée du textile et du peigne en corne (AMTPC) de Lavelanet, organisateurs de la manifestation, innovaient cette année, avec en fin d’après-midi la visite du musée et une conférence suivie d’un repas partagé. 

En fin d’après-midi, la conférence-débat a réuni plus de quatre-vingts personnes dans la salle des années 50 mise en œuvre par l’AMTPC. Pour l’occasion, Gérard Letraublon aux manettes du PowerPoint, Sylvette Saboy historienne chercheuse et Bernard Laffont pour ce qui concerne l’époque contemporaine ont, tour à tour, dévoilé des pans oubliés ou peu connus de notre histoire, celle du textile en Pays d’Olmes.

Tout commençait par le néolithique, le filage au fuseau, avant que le public ne découvre une tradition ancestrale, celle des fileuses et couturières… place ensuite au tisserand « diffuseur du catharisme avec ses déplacements au XIIIe siècle », avant de découvrir le rôle de la charte de Jean V de Lévis allouée à la ville de Laroque d’Olmes en 1507. Sylvette Saboy a continué à dérouler le fil de l’histoire : rôle central de Lavelanétiens, rôle de l’eau, innovations techniques, grèves… avant que Bernard Laffont ancien tisserand n’aborde « Lavelanet en 1974, le « 1er centre textile lainier en France ».

Non sans émotion, Bernard a rappelé les synergies induites par ce fort développement, avant de revenir sur la crise, ou plutôt les crises qui ont frappé durement notre territoire. Et l’ancien tisserand de conclure : « les hommes de ce pays ont su développer l’activité textile sans relâche pendant plusieurs siècles, s’adaptant en permanence. Le pays d’Olmes possède encore toutes les composantes de l’industrie textile laissant croire un rebond… »

Michel Centenero, président a tenu à remercier les bénévoles de l’association qui se sont investis sans compter du matin jusqu’à tard le soir. Le beau succès de cette journée conforte l’association des Amis du musée du textile et du peigne en corne dans son objectif premier, celui : « la conservation et la mise en valeur du patrimoine historique, social, économique et culturel des industries du textile et du peigne en corne du Pays d’Olmes et au-delà, ainsi que toutes activités utiles pour atteindre ce but

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top