Festival

Un Tarascon Latino en pleine forme pour sa 24ème édition !

Pour sa 24è édition le festival Latino de Tarascon sur Ariège, qui s’est tenu cette année du lundi 24 au samedi 29 juillet, a une nouvelle fois permis au plus du millier de spectateurs présents tous les soirs de voyager en musique et à travers la venue de groupes folkloriques des quatre coins du monde.

De l’Amérique latine avec le Nicaragua, l’Uruguay et la Bolivie à l’Afrique avec l’Ouganda, la diversité des danses, des costumes et des traditions proposés chaque soir par les 25 à 30 danseurs et musiciens présents sur scène a permis aux festivaliers de s’o rir une parenthèse culturelle- entièrement gratuite !

Le festival s’est clôturé avec l’incontournable soirée salsa, menée micro et trompette de maîtres par le groupe Fabian y su salsa qui ont en ammé le parvis du Centre culturel et les nombreux danseurs qui s’y sont retrouvés.

DU NOUVEAU CETTE ANNÉE DU CÔTÉ DU OFF

Le festival Latino s’est enrichi cette année, avec sur les 6 jours de festivités des concerts et animations « OFF » quotidiens qui ont permis aux plus curieux de découvrir des groupes de la scène régionale ou locale comme les Éphémères (Compagnie tarasconnaise Vent de sable) ou de danser en pleine après-midi dans les rues de Tarascon au son d’une batucada et de ses gros tambours !

REPAS CARITATIF 120 PERSONNES

Grande tradition solidaire du festival latino, le repas caritatif a rassemblé cette année 120 personnes. Ce repas, organisé à chaque édition par l’association du Sud au Sud, vise à travers un moment de convivialité à récolter des fonds pour aider un projet humanitaire en amérique latine. Cette année c’est un projet au Chili –reconstruction d’une école ayant été quasi intégralement détruite après des inondations et coulées de boue-, en partenariat avec l’alliance française, qui va recevoir l’intégralité des béné ces récoltés lors de ce repas.

LA VISITE À L’HÔPITAL JULES ROUSSE

Entre partage et découverte, le festival Latino de Tarascon n’oublie pas non plus le mot solidarité. Comme chaque année, un groupe folklorique s’est rendu à l’hôpital Jules Rousse a n d’o rir une démonstration à ses résidents. Jeudi 27 juillet, ce sont donc tous les danseurs et musiciens de l’ensemble ougandais Crâne qui ont

dansé pendant près de 45 minutes devant les résidents enthousiastes et comblés.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top