Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Lavelanet : Les jardins partagés, un lieu intergénérationnel de solidarité et de partage

Rencontre avec les jardiniers de la « Prairie de Madame »

Nous sommes allés il y a quelques semaines à la  rencontre de ces jardiniers amateurs ; un moment chaleureux avec en toile de fond le Touyre, et les jardins.

« Tout le monde n’a pas la chance de posséder un jardin, de la terre » glisse Aline avant de rajouter : « la mairie a eu raison de créer ce lieu. J’y ai rencontré de belles personnes ; ici on se transmet graines, plants, conseils, il s’agit d’une richesse humaine énorme ». 

Quand il avait été question de créer ces jardins, Myriam Léonard première adjointe, et vice-présidente du CCAS, confiait vouloir « renforcer le lien social et encourager l’activité de jardinage sans laquelle les bénéficiaires de ces parcelles ne pourraient avoir accès ». L’élue espérait que le jardinage puisse favoriser « la solidarité, la convivialité, la mixité sociale et intergénérationnelle ». Mission remplie au vu des commentaires des usagers.

Jean-Philippe parle « d’une vraie réussite… ça nous a même étonnés » poursuit-il. Marc, insiste sur les mots « partage, solidarité. On a même un cageot où l’on peut trouver semences, graines et se servir ».  Isaora glisse : « nous avons eu beaucoup de dons – nous avons eu des centaines de plants de tomates à nous partager ». D’origine brésilienne, elle entend faire goûter ses récoltes. Elle a planté du maïs, « on en mange beaucoup au Brésil » souligne-telle, mais aussi des tomates, des salades, des haricots pour ses voisins, mais aussi des fleurs « pour leur beauté. Amoureuse de la terre, de la nature », elle vient tous les jours et prend plaisir à retrouver le soir « ses amis. On se réunit le soir à la bonne franquette ». 

À n’en pas douter, le lien social prôné par les élus est d’ores et déjà en place au sein de l’association des usagers de la « Prairie de Madame ». Parmi ces usagers, on note par ailleurs la présence des écoles primaires de la Ville et de l’ALAE du SMECTOM, mais aussi des associations telles que : Âge d’Olmes, le Secours catholique, l’ESAT, le CMP, le CISELL, pension de famille. Des associations souhaitant créer encore plus de partage ; un partage intergénérationnel.

Pour le président de l’association Philippe Ferkatadji « les usagers ont, petit à petit,  pris possession de leurs jardins, et ce, dans une belle ambiance ».

Une formation à la permaculture est envisagée ; quant à l’inauguration des jardins partagés, elle devrait avoir lieu sous peu « afin de réunir tout le monde autour d’un apéritif dînatoire ».

Même si vous n’êtes pas vraiment jardinier, vous pouvez toujours faire comme Isaora, qui nous a confié, avec beaucoup de poésie, que parfois elle regarde pousser les feuilles. 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top