Actualités

Aujourd’hui, nous sommes vendredi 13 !

Il existe au minimum un vendredi 13 dans l’année, vu le fonctionnement du calendrier courant. Un et deux sont les cas les plus courants. Cependant, trois vendredi 13 peuvent être dénombrés par an si, et seulement si le premier jour de l’année est un jeudi, pour une année non bissextile ou si le premier jour de l’année est un dimanche, pour une année bissextile.

De manière générale, dans le calendrier actuel le 13 du mois tombe légèrement plus souvent un vendredi. En fait, un cycle grégorien dure 400 ans, et 400 ans = 146 097 jours (146 000 jours et 97 jours en plus, qui correspondent aux 29 février). En 400 ans, on a un nombre de semaines entières  : 146 097 / 7 = 20 871 semaines, d’où la fin d’un cycle grégorien. Cependant, en 400 ans, on a 4 800 mois, et 4 800 n’étant pas divisible par 7, certains jours de la semaine tomberont plus souvent le 13 que les autres ; il s’avère que ce jour est le vendredi *.

*B. H. Brown, « Solution to Problem E36 », American Mathematical Monthly, vol. 40, issue 10 (1933), p. 607; Jean Meeus, Mathematical Astronomy Morsels IV, 2007, p. 367

Voilà ce que l’on trouve sur le site Wikipédia, vous avez compris quelque chose ? Nous non, alors voyons autre chose :

La peur du nombre 13 est la triskaidekaphobie, celle du vendredi 13 la Paraskevidékatriaphobie. C’est un phénomène international et tenace, comportant de grands coûts socio-économiques.

La peur du nombre 13 est la superstition la plus répandue dans la culture occidentale. Ingénieurs et architectes alimentent la superstition : avec des gratte-ciel, des hôtels et des ascenseurs sans 13ème étage, et avec des avions sans siège no 13…

Une origine biblique !

La croyance associant le vendredi 13 au malheur aurait des origines bibliques. D’après le Nouveau Testament, lors de la Cène, dernier repas du Christ, les participants auraient été au nombre de 13 (Jésus et ses 12 apôtres), Pour ce qui est de la crainte du vendredi, elle viendrait du fait que le Christ aurait été crucifié un vendredi.

Depuis des siècles, la combinaison et les composantes du vendredi et du 13 sont symboles d’infortune. On a toujours considéré le 12 comme nombre « divin » et le 13 subséquent devenant symbole de « malédiction ». En effet il y a 12 dieux dans l’Olympe antique, 12 signes du zodiaque, 12 travaux d’Hercule, 12 tribus d’Israël et comme nous l’avons dit plus haut, 12 apôtres de Jésus. De surcroît, il y a 12 mois dans l’année, 12 heures le jour et 12 heures la nuit.

Toutefois, le vendredi 13 n’est pas un jour d’infortune pour tout le monde. En Espagne en Grèce et en Amérique latine, c’est plutôt mardi 13 qui est jour de malchance. Chez les Italiens, c’est 17 qui est le nombre malchanceux et non 13. « Fare tredici! » ou « Faire le treize » est un slogan de la lotterie nationale. Alors, si vous trouvez le nombre 13 vous gagnez. Toutefois, on ne trouvera pas de chambre 17, ni de 17ème étage dans les hôtels, ni de siège no 17 sur les avions de la compagnie italienne Alitalia.

Des millions d’Asiatiques ont peur du chiffre 4. En effet, ce chiffre dont la prononciation est identique à celle du mot « mort » tant en mandarin, en cantonais, qu’en japonais. Pour les Japonais, le nombre 4 est hanté car il se prononce « shi », et ce dernier mot signifie « la mort ».

Aujourd’hui nous sommes vendredi 13 et il pleut, faut-il y voir un signe de malédiction divine ou tout simplement un effet météorologique ?

Dans tous les cas il est à parier que nombre de gens tenteront leur chance aujourd’hui à l’euro Million !

Sources : wikipédia – l’internaute – www.vendredi13.co.nr

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top