Action publique

« L’accueil des Mineurs Non Accompagnés est aussi l’affaire de l’Etat »

 Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, communique :

A l’occasion du prochain Congrès des Départements de France, du 18 au 20 octobre à Marseille, la question de l’accueil des Mineurs Non Accompagnés (MNA) sera évoquée. Cette question est au cœur de l’actualité ariégeoise ces dernières années, mais aussi de critiques injustifiées de certaines associations à l’égard du Conseil Départemental de l’Ariège.

A l’occasion de ce Congrès, je défendrai avec mes collègues du Groupe des Départements de Gauche, mais aussi je n’en doute pas avec une très large majorité des Départements, ma position ferme vis-à-vis de l’Etat et du Gouvernement qui :

– rappelle la volonté des Départements d’exercer pleinement et dans les meilleures conditions la mission d’accueil de tous les MNA, étrangers ou non, sur le territoire national dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance,

– demande à l’Etat, au titre de ses compétences régaliennes, de prendre en charge et de mettre en œuvre la mise à l’abri et l’évaluation de la minorité d’un jeune,

– exige que l’Etat participe à la prise en charge financière de l’accueil et que des améliorations soient apportées concernant la collaboration entre l’Etat et les Départements pour permettre un meilleur accompagnement et une meilleure insertion professionnelle des jeunes.

N’ayant pu avoir à ce jour aucun contact avec l’un ou l’autre de nos Députés depuis leur élection, je les ai sollicités par courrier pour qu’ils appuient cette demande à l’Assemblée Nationale car cela me semble nécessaire pour espérer voir évoluer la situation actuelle.

Communiqué de Henri Nayrou, président du CD09.

© Crédits photos Florence Tompson

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top