Ariège sorties

Pamiers, 30ème Festival  « Les Coulisses d’Automne » du 18 au 21 Octobre

Voilà, la Programmation de ce trentième  Anniversaire : guerrier, violent, fou, absurde, tendre et drôle, avec cette distance que permet la scène. 

 Mercredi 18 octobre : 

L’Iliade d’après Homère – Cie L’Illustre Corsaire

« Mes premières lectures de l’Iliade et de l’Odyssée d’Homère m’ont surpris à plus d’unpoint. D’abord elles ne correspondaient pas à l’image simpliste (souvent cinématographique) entrevue dans ma jeunesse. Elles offraient particulièrement une projection d’une violence inouïe digne de reportages sur les guerres qu’on laisse entrevoir parfois avec un avertissement aux publics sensibles. Une écoute attentive de sa rythmique répétitive et parfois lassante faisait suggérer une interprétation orale et une mémo-technique de l’Aède. Enfin le sentiment de se retrouver face à l’archétype de la propagande s’intensifiait; l’éloge de l’ennemi troyen battu soulignait la bravoure géniale du guerrier achéen! Ou comment effacer une banale razzia meurtrière et lucrative par une mission de justice et d’honneur. Ces pistes m’ont donné envie d’explorer ce questionnement : Pourquoi avons-nous besoin du héros ? Pourquoi sommes-nous subjugués par l’acte héroïque ? Pourquoi acceptons-nous l’immoral si on le dit héroïque ? Sans vouloir reprendre toute l’œuvre d’Homère, il me semble intéressant de faire ressusciter ces héros envoûtants et les faire confronter à notre actualité, de les faire réapparaître intenses mais morcelés dans le texte et la matière.… » Marc Lallement         http://www.arfo-illustrecorsaire.fr

Un verre de bienvenue vous sera offert à l’occasion de la soirée d’ouverture

Jeudi 19 octobre:

Trois Ruptures de R. De Vos – l’Agit Cie 

Un repas en amoureux, une révélation à faire, un enfant difficile… Trois situations familières mais qui prennent soudain des proportions explosives, et c’est l’embardée. Le couple dérape sans garde-fou dans un duel acharné, tous les excès sont permis et le verbe fait mouche, gifle et bascule. Le rythme du dialogue se resserre, s’accélère puis se précipite à toute allure vers le point de non retour, le point de «rupture», et l’absurde jaillit dans un rire libérateur : De Vos a encore frappé. Frappé juste. Dosant avec son aisance habituelle le quiproquo, la provocation, le coup de théâtre, la tension et le rythme, il nous offre avec cette pièce trois savoureuses ruptures contemporaines. http://www.agit-theatre.org

© Samuel Lahu

 

Jolie bizarre enfant chérie – Cie A Pied d’Oeuvre

Cabaret poétique d’après les lettres et les poèmes à Lou de Guillaume Apollinaire

Lui est artilleur pour l’armée française, lors de la première guerre mondiale, en 1915. Elle est comtesse, divorcée, faisant de l’aviation, femme volage vivant comme bon lui semble. Il lui écrit chaque jour, passe du vers à la prose, du calligramme à la forme régulière, toujours plus inspiré par sa muse. Lou, l’ardente maîtresse du poète fou amoureux d’elle, devient peu à peu un être de mots, un prodige poétique.
La Musique Le violoncelle et l’accordéon ponctuent le voyage amoureux, de la comtesse Alouette aux tranchées de Champagne…
Ou les textes Parfois dits ou dansés, parfois chantés, parfois dessinés à la manière des calligrammes… Il y en a pour vos cinq sens. Ces cinq sens si précieux au poète.
Un nique souffle La sonorité des mots, la poésie des sons, le dessin des mots, les maux des mots… Au-delà du sens, de la logique. Nous échappons au concret, à la réalité, et mettons tous nos sens en émois.
http://cieapieddoeuvre.fr : Public de plus de 14 ans

Vendredi 20 octobre :

Zap  Accordéon – Voix: Claude Delrieu  Guitare – Voix: Pablo Nicoleau   Jonglage percussif – Voix : Tibo Tout Court

Accordéon brut c’est à dire poumon et guitare saturée c’est à dire tronçonneuse, ZAP est un trio qui a tout le mal du monde à passer inaperçu. Justement le mal du monde ne passe pas inaperçu et ça c’est à dire, à écrire, à chanter, à crier. 
Chansons, instrumentaux, improvisations, textes, compos ou reprises ; éclectique, inclassable, surprenant, ZAP défriche, fouille, se mouille, tente, met les pieds dans le plat et les mains à la pâte. Un spectacle musical, circassien qui fait entendre le son des mots et le sens des sons en questionnant sans cesse le là -ici- et le là -maintenant-.

La fille qui sentait le tabac de Cécile Carles –  Cie Post Partum

Ce soir, Louisa Montagne à quarante ans, elle attend, pour fêter ça, l’homme qu’elle aime. Elle prépare une tarte aux pommes, à partager. Pourquoi ce soir elle se souvient d’elle, petite, chaussant les chaussures de sa mère ? Pourquoi ce soir elle se souvient d’elle, petite, riant aux étoiles ? Pourquoi ce soir elle se souvient d’elle, petite, avec les mains trop grandes de son père posées sur son corps d’enfant ? Pourquoi ce soir ? Elle ne sait pas Louisa Montagne, mais elle dira, ce soir, le jour de ses quarante ans. https://lestroiscoups.fr/la-fille-qui-sent-le-tabac-de-cecile-carles-theatre-du-pave-a-toulouse/

Samedi 21 :

Venez fêter les 30 ans en partageant un buffet et le gâteau d’anniversaire  et pour quoi pas, si vous le souhaitez en Dress Code : rouge et noir

Réservations fortement souhaitées

Vent d’haleine

 Il y a plus de dix printemps maintenant, les trois lurons loufoques de Vent d’Haleine se rencontrent autour d’un conte musical pour enfant, Cornemuse. Oui Madame, oui Monsieur. La graine est donc plantée. Outre l’amitié qui germe et fleurit, ils se découvrent une grande affinité musicale, une culture commune de la chanson française et internationale, un amour polygame du texte et de l’harmonie musicale. De retrouvailles en bœufs improvisés, un répertoire commence à voir le jour, pour laisser éclore Vent d’Haleine en 2009. Un trio vocal dans le plus simple appareil, a cappella. D’Henry Purcell (compositeur du XVIIème siècle) à Pink Floyd en passant par Lady Smith, Queen, John  Wayne (Jean Yanne en français), Brel ou encore Barbara, Vent d’Haleine sera un spectacle à écouter et à regarder.

Corinne Dupin – Romuald Berrier – Vincent Mayet

Borderline- Cie Les Z’arts Bleus

d’après les textes de Gerard Levoyer   Jeu Dédeine Volk-Léonovitch

Wendy soliloque, enfermée depuis 10 jours dans une pièce. Elle se répand, se raconte, parfois drôle, parfois cruelle, souvent bouleversante, elle est déterminée à tuer   William, l’homme qui l’a faite et défaite. Mais c’est sans compter sur les rebondissements spectaculaires au théâtre !

© Photo Hélène Dader

http://www.lecloudanslaplanche.com/critique-2212-borderline-une.femme.sur.le.fil.html

 

Toutes les soirées débutent à 20H30, ouvertures des portes à 20H
Tarifs toujours attractifs de : 12€ / 8€  et Pass Festival : 25€
Réservations : O.Tourisme 05 61 67 52 52
Infos : 05 61 69 64 32

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top