Action publique

Henri Nayrou est prêt à tester un revenu « de base » en Ariège

Henri Nayrou est prêt à tester un revenu « de base » sur le département de l’Ariège. Inspiré du revenu universel  proposé lors de la dernière campagne présidentielle par le candidat du Parti Socialiste Benoit Hamon, Henri Nayrou serait prêt à tester un revenu de base à l’instar de 7 autres présidents de départements français.

Dans une tribune publiée dimanche 26 novembre dans Le Journal Du Dimanche s‘appuyant sur leur implantation locale, les 8 présidents (Haute-Garonne, Aude, Gers,  Ariège, Gironde, Meurthe-et-Moselle, Ile-et-vilaine, Seine saint-Denis) sont prêt à expérimenter ce concept qui divise et resurgit régulièrement dans le débat politique français. « Nous voulons passer de l’étude en laboratoire au test in vivo en portant un projet d’expérimentation au Parlement », ajoutent les élus, rappelant « l’intention »d’Emmanuel Macron de « réformer la Constitution pour assouplir le droit à l’expérimentation », exprimée lors du Congrès des maires de France.

Les présidents de département visent ainsi l’élaboration d’« un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement grâce à des micro-simulations » partant des « réalités sociales ». L’expérimentation de terrain permettra d’évaluer le revenu de base « pour l’ajuster, avant peut-être de le généraliser », font-ils valoir sans en préciser les contours exacts.

Lors d’une conférence de presse qui a  eu lieu au Conseil départemental lundi après-midi, Henri Nayrou a précisé sa volonté d’étudier ce dossier et a insisté sur le fat qu’il s’agissait d’un revenu de base et non d’un revenu universel qui le gène dans sa conception puisqu’il met en cause la valeur travail.

« Puisque l’on sait que le RSA ne remplit pas ses objectifs de réinsertion, nous souhaitons avec d’autres départements, comme Emmanuel Macron nous le propose, mettre à l’étude puis expérimenter une version qui reste à définir, d’un revenu de base, qui permettrait in fine à 9 millions de français de ne pas rester dans la pauvreté », un sorte de revenu d’utilité sociale qui permettrait  de faire évoluer le RSA actuel et qui pourrait donner à la fois un revenu et une utilité sociale aux personnes exclues actuellement du système.

 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top