Santé

L’Ariège dans la liste des territoires infestés par le moustique-tigre

La lutte contre le moustique-tigre fait partie intégrante de la lutte antivectorielle. Le moustique Aedes albopictus, originaire d’Asie et communément appelé moustique-tigre est un vecteur de maladies telles que la dengue ou le chikungunya. Par arrêté ministériel du 25 novembre 2017, publié au journal officiel du 30 novembre 2017, l’Ariège a fait son entrée dans la liste des territoires où l’insecte s’est implanté.

En 2018, 42 départements métropolitains sont classés au niveau 1 du plan national anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika. Le niveau d’implantation du moustique-tigre est déterminé par les experts des opérateurs publics de démoustication. Sous l’autorité de la préfète de l’Ariège, une cellule départementale de gestion, composée d’acteurs de la lutte anti-vectorielle, a été activée. La mission de cette instance est de proposer à la représentante de l’État et au président du conseil départemental, un plan de surveillance épidémiologique, de lutte anti-vectorielle et de communication.

Un arrêté préfectoral en cours d’élaboration définira dans les semaines à venir le rôle des acteurs impliqués dans le dispositif ainsi que les modalités de mise en œuvre de mesures qui font leurs preuves depuis déjà plusieurs années dans d’autres départements du territoire.

Le moustique-tigre est essentiellement urbain. Son caractère anthropophile, qui aime les lieux habités par l’homme, explique qu’une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser.  Les départements dans lesquels le moustique tigre est implanté et actif, c’est à dire durablement installé et se multipliant sont classés au niveau 1 du plan national anti-dissémination de la dengue ou du chikungunya. Le niveau d’implantation du moustique tigre est déterminé par les experts des opérateurs publics de démoustication.

Le moustique-tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur tout le corps ainsi que sur les pattes. Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun. Ses ailes sont complètement noires et sans tâche. Son allure est pataude et il est facile à écraser en vol. Il apprécie généralement de voler autour des chevilles. Dans la plupart des cas, sa piqure est bénigne, bien que ce moustique puisse être vecteur de diverses maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée. Le moustique-tigre établit le plus souvent ses quartiers chez des particuliers, dans de petites réserves d’eaux stagnantes. Une fois installé dans votre jardin, il est très difficile de l’en déloger.

Contrairement au moustique vecteur du paludisme, l’Aedes a une activité principalement diurne avec une recrudescence d’activité le matin et en fin de journée. C’est donc dans la journée qu’il faut se protéger.

En savoir plus sur le site de l’agence régionale de santé d’Occitane :   www.occitanie.ars.sante.fr/moustique-tigre-3

Source : Préfecture de l’Ariège 

Carte de présence
du moustique-tigre

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top