Agriculture

Voeux présidentiels aux paysans et prédation, La conf’ariège toujours sur le terrain !

Communiqué de  La conf’ariège

Hier, le président Macron a choisi de s’adresser au monde agricole, pour lui adresser ses vœux, au cœur de l’Auvergne. La Confédération paysanne, lasse des rencontres infructueuses dans les ministères, a décidé d’aller à sa rencontre pour l’interpeller sur l’inacceptable nouveau Plan loup. Des militants ariègeois ont fait le voyage !

Bien gardé par un impressionnant dispositif policier, le président en marche, a pu présenter ses vœux au monde paysan. Une délégation de la Confédération paysanne y été reçue et entendue car le Président a annonçé « assumer un modèle d’agropastoralisme » et « remettre le berger au coeur de la montagne »

A l’extérieur, une soixante de militants venus de la plupart des zones où les prédateurs font des victimes sur les troupeaux, se sont approchés du site, accompagnés de leurs désormais inséparables brebis ! Le préfet en charge du dossier loup, M. Bouillon, a dû répondre à nos questions pendant près d’une heure, durant laquelle il a notamment reconnu que le nombre de loups présents sur le sol national était bien supérieur aux 350 annoncés par l’ONCFS…

Interrogé sur l’ours et sur la mission d’expertise promise fin 2017, il a été bien en peine de donner quelques nouvelles que se soit… Les éleveurs ariégeois qui ont payé un lourd tribu l’été dernier apprécieront l’intérêt qui leur est porté !

En ce début d’année, la Confédération paysanne annonce clairement que, face à l’impasse dans laquelle se trouve le pastoralisme en général et celui des pyrénées centrales en particulier, nous mènerons toutes les actions nécessaires pour nous faire entendre avant que la saison d’estive ne débute !

David Eychenne
Co porte-parole
de confédération paysanne Ariège
06 47 65 08 33

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top