Ariège sorties

Ax-les-Thermes : Cycle Ecrivains Voyageurs à la médiathèque – du 2 février au 31 mars

La médiathèque d’Ax les Thermes, service de la Communauté de Communes de la Haute Ariège, propose un cycle « Ecrivains Voyageurs » du 2 février au 31 Mars : une exposition photo, une soirée lecture par la Compagnie fées et Gestes et un nombre très important et varié d’auteurs dont les ouvrages sont à la disposition du public.

Le photographe Jean Belondrade accompagne et illustre cette importante collection avec des photographies extraites de ses récents reportages.  

Du Nunavik à l’Afrique du Sud, de la Chine, l’Inde ou la Russie à l’Alaska, l’Australie ou la Bolivie, sans oublier la vielle Europe, son travail s’apparente à la démarche des auteurs sélectionnés.

Chaque voyage est motivé par une démarche politique, sociale, humanitaire, une curiosité ou une quête spirituelle, voire une commande industrielle  ou sportive ; cela n’a rien à voir avec du tourisme.

« C’est un engagement, un travail de fond dans un délai de temps très limité, dit-il : il faut découvrir et aller à l’essentiel en quelques jours. Sept jours pour illustrer 20 pages de magazine sur l’Afrique du sud, cela suppose un engagement total dans l’action ».

« J ‘ai une histoire pratiquement avec chacune de mes images. Même lorsqu’il s’agit de montrer la vie quotidienne, quand il ne se passe rien, il faut aller chercher chaque image avec les dents.  Créer un lien, spontané, amical, comprendre une situation donnée, se mouiller, s’exposer »

Les images engagent le photographe comme les mots engagent l’écrivain.

D’où vous vient ce goût des voyages ?

  • de Tintin, comme beaucoup de mes collègues. Et d’ailleurs Tintin ne fait jamais de tourisme, chaque album est une aventure, une quête, chacun de ses voyages est motivé par une noble raison.

Y a t-il une autre raison ?

  • J’ai passé mon enfance aux Cabannes au pied du plateau de Beille. Pour moi, au fond du jardin commençait le monde : l’Andorre derrière la montagne de Pech, 6heures de marche et de là, me semblait-il, il n’y avait qu’à descendre gentiment en Espagne puis en Afrique. C’était attirant. J’aime cette idée de vivre sur une frontière.

Votre écrivain-voyageur préféré ?

  • J’ai adoré Jack London. A la 5° ligne on est pris, on ne le lâche plus.

Depuis quelques années, Sylvain Tesson. Je partage son amour inconditionnel pour la Russie, j’admire sa force physique et morale, son amour de la poésie. C’est le dernier romantique.

Une réalisation dont vous êtes fier ?

Avoir convaincu un grand PDG inaccessible qu’il était du plus grand intérêt de montrer comment vivent au quotidien les 2200 employés de son groupe, en Chine, en Inde, en Uruguay, en Espagne au Maroc et en France. En janvier 2011 chacun, OS, ingénieur ou femme de ménage, a reçu son livre : d’un coup l’autre existait avec un visage, une maison, une vie propre, dans une communauté qui n’était plus économique, mais humaine. On n’était pas dans le management, la communication, la publicité, on était dans la bonne chaleur humaine.

La photographie a ce pouvoir.

Soirée Lecture Les écrivains voyageurs, Cie Fées et Gestes – Samedi 24 février à 20h30

D’amélie Nothomb à Homère, en passant par Alexandra David-Neel, la Cie Fées Gestes vous embarque en voyage. Vous entendrez aussi Alessandro Baricco, Nicolas Bouvier, Arthur Rimbaud, Robert-Louis Stevenson, Jules Verne, Philippe Muray… et des chansons ! Soirée réjouissante en vue !

Réservation nécessaire

Renseignements : bibliotheques.cc-hauteariege.fr / 05 61 03 13 35

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top