L'invité.e de la semaine

L’invité de la semaine : Michel Larive député de l’Ariège

Azinat.com  a reçu il y a quelques jours, Michel Larive député de l’Ariège. Membre de la commission éducation, culture, mais aussi jeunesse, sport, innovation et recherche, il nous précise quels sont les enjeux des dossiers qu’il traite pour l’Ariège et leur incidence pour l’avenir .

Nous commencerons bien entendu sur le sujet des fermetures de classes sur le département et l’importance de ne pas négliger les plateaux techniques et filières développées dans nos établissements scolaires et de formation professionnelle. Pour Michel Larive ce n’est pas parce que notre territoire est préservé qu’il n’y faut rien y faire, bien au contraire, mais ceci doit se faire en cohérence avec nos spécificités.

Economie, service public, fibre optique, savoir-faire et anciennes filières, tels sont les sujets qu’ils souhaite faire émerger et suivre, quels rôles se donne t’il et quelles missions depuis sa prise de mandat, nous vous invitons à le découvrir…le tout en vidéo.

PS : à noter que quelques soucis techniques lors de notre plateau TV avec Michel Larive, ne nous ont pas permis de publier la totalité de l’entretien.

 

2 Comments

2 Comments

  1. Fernan

    7 mars 2018 at 14 h 24 min

    C’est quoi un député « ariégeois » insoumis ???…
    Elle est où la nouveauté?
    Il est où le changement ?
    Un discours politique « blanc », transparent, vide …
    en fait je dirais, « marrant » … !!!
    Quant aux « JO à Paris » , c’est un peu comme « les corridas »,
    pour les Ariégeois…
    Le papier dans le Couseran, le textile à Lavelanet, le bois dans la Forêt,
    l’école, l’hôpital, … Le service public et « pas au public »
    Un Député de l’opposition qui a encore appris sa « leçon ».
    Celle que tout Ariégeois  » initié » connaît depuis de nombreuses années,
    pour ne pas dire « mandats » ,
    pour qui il a trop souvent voté sans se résigner …

  2. Jehan FOUREST

    7 mars 2018 at 18 h 44 min

    bonjour Michel Larive,
    j’ai écouté attentivement votre interview sur « Azinat » et même 2 fois,car vous connaissez vraiment bien l’ Ariège,mais je regrette votre déni de la transition qui s’est accomplie depuis la chute des filières traditinonelles dans les années 1970/80 La formation professionnelle Electricité / Télécom a généré des entreprises ARIA – MINCO – ARTEC. La création en 1972 de la SUPA à Verniolle est à l’origine (avec AubertDuval) de la filière « titane » en pleine croissance. Le bois commence enfin à être valorisé. Le bio en culture et en transformation s’affirment. L’enseignement professionnel a beaucoup évolué.La culture s’exprime dans une grande diversité…Bien sur ce n’est pas M.Macron qui a fait ça tout seul, et l’extension des régions « en même temps » que la reconnaissance de l’ Europe y prennent toute leur part. Mais tout de même, c’est la 1ère fois en France depuis la Libération que nous avons un parlement qui ne se content plus de démolir à chaque mandature le travail de la précédente. Et que signifie votre mot de conclusion : Macron insulte l »avenir ??

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top