Économie

Emploi : 5 700 projets de recrutement pour 2018 en Ariège

Chaque fin d’année, Pôle emploi sollicite les entreprises de la région dans le but de connaître leurs Besoins en Main d’Oeuvre pour l’année à venir. Les établissements ont été interrogés afin de connaitre les métiers recherchés dans les différents bassins d’emploi de la région et de caractériser les difficultés ou la saisonnalité de certains projets de recrutement. Cette publication synthétise les principaux résultats pour la région.

Quels sont les secteurs porteurs et les métiers qui recrutent en Ariège ? Les résultats de l’enquête besoins en main d’œuvre pour 2018 ont été dévoilés le 18 avril dernier par les services de Pôle emploi en présence de la préfète de l’Ariège.

Le département de l’Ariège compte 26% d’établissements recruteurs. Ces derniers déclarent 5 720 intentions d’embauche, ce qui représente 3% des projets régionaux. Les établissements de moins de 10 salariés sont à l’origine de 67% des intentions d’embauche du territoire (56% pour la région).

Les services demeurent le premier recruteur du territoire avec 49% des projets formulés en 2018 (59% pour la région). L’agriculture et l’industrie agroalimentaire regroupent 28% des recrutements, l’industrie 6%, la construction 4% et le commerce 12%.

Les projets de recrutement peuvent être liés à des créations de postes, des remplacements de départs ou des surcroîts d’activité ponctuels. Les employeurs recherchent en priorité des agriculteurs salariés, ouvriers agricoles, des viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs et des serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis).

L’enquête mesure également les projets de recrutement répondant à un besoin en personnel saisonnier. En 2018, les projets de recrutement saisonniers représentent un potentiel de 3 260 embauches, soit 57% des recrutements sur le territoire contre 49% en région. Les profils saisonniers les plus recherchés par les employeurs sont les agriculteurs salariés, ouvriers agricoles, les viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs et les maraîchers, horticulteurs salariés.

En 2018, 2 000 intentions d’embauche sont considérées difficiles à pourvoir par les employeurs (35% contre 37% pour la région). En général, le nombre insuffisant de candidats et leurs profils inadéquats sont les principales difficultés de recrutement rencontrées par les employeurs.

Visuel 1
Sources : Préfecture de l’Ariège / Pôle Emploi 
ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top