Ariège sorties

Vernet d’Ariège : Visite guidée sur le site du camp de concentration – 30 juin

Ce samedi 30 juin 2018 marque les 74 ans de la fermeture de ce camp de concentration français. Il a été ouvert en février 1939 pour y interner les Républicains Espagnols, et ce jusqu’en septembre. À partir d’octobre 1939, ce sont les « indésirables étrangers » de l’époque y ont été enfermés, jusqu’à sa fermeture, le 30 juin 1944. 

Petit historique basé sur les dernières recherches 

En janvier 1939 la Troisième République Française a mis en place un système concentrationnaire pour interner les Républicains Espagnols et les volontaires des Brigades Internationales après leur exode, appelé RETIRADA, bien qu’elle ne soit pas encore en guerre. 

· Pour le camp de concentration du Vernet d’Ariège cela a duré de février à septembre 1939. Au moins 20 000 Républicains Espagnols, dont un millier de civils : hommes, femmes, enfants de 11 à 18 ans, y ont été internés. En juin 1939 ce sont 15 000 personnes qui sont enfermées sur les 50 hectares de ce camp de concentration. 

Septembre 1939, la France a déclaré la guerre à l’Allemagne et a décidé de faire subir un internement administratif aux « étrangers indésirables » présents sur son territoire. 

· Pour le camp de concentration du Vernet d’Ariège, à partir d’octobre 1939, cela s’est traduit par l’enfermement d’environ 15 000 personnes, de 70 nationalités différentes, originaires des 5 continents. 

10 juillet 1940, le maréchal Pétain a obtenu les pleins pouvoirs. 

· Quinze jours plus tard, le 25 juillet 1940, 178 internés ont été remis aux autorités allemandes. Cela a été le premier convoi de déportation de France. La collaboration avec l’ennemi occupant avait commencé. Une banderole de 35 mètres de long sera installée sur l’espace Gare-Wagon avec les fiches d’internement de ces 178 personnes. Un texte en français, espagnol, anglais, allemand, présentera ce convoi. 

Août – septembre 1942, rafles et déportations antisémites dans toute la France

· En Ariège, des familles juives ont été raflées, enfermées au camp de concentration du Vernet d’Ariège avant d’être déportées via le camp de concentration de Drancy vers le camp de concentration d’Auschwitz. 

6 juin 1944, débarquement des troupes alliées en Normandie. 

· Le 9 juin 1944, une unité de l’armée allemande a pris le commandement du camp de concentration du Vernet d’Ariège qui est donc devenu un camp de concentration du Troisième Reich. Les Allemands l’ont vidé en déportant en 2 convois toutes les personnes encore internées : 43 hommes le 20 juin et 398 hommes et 5 femmes le 30 juin. 

Suite à nos recherches aux Archives Départementales de l’Ariège, nous estimons à 35 000 le nombre de personnes internées. Nous en avons identifié 23 000. 

Nous avons comptabilisé 6 226 personnes déportées et 55 convois de déportation partis vers les territoires du Troisième Reich Allemand, l’Italie et l’Algérie. 

Ce 30 juin 2018, vous pourrez voir dans notre wagon des portraits réalisés par un peintre haïtien, Carlos Duchatellier. Il a été interné du 25 avril 1941 au 27 mai 1944, date de sa déportation vers le camp de concentration de l’île anglo-normande d’Aurigny. Cette exposition marquera l’aboutissement de la transformation de ce wagon en salle d’exposition. C’était l’objectif que nous nous étions fixés lors de son inauguration le 30 juin 2014. 

Le consul d’Espagne de Perpignan nous honorera de sa présence. 

Rendez-vous donc à 15 heures devant le musée, place Guilhamet. 

Dimanche 1er juillet à 11 heures, place des 3 pigeons à PAMIERS, Raymond Cubells présentera lors d’une conférence les résultats des derniers travaux de recherches sur le camp de concentration du Vernet d’Ariège.

Sur ces 2 jours et en partenariat avec « Le festival andalou », vous pourrez voir sur la place des 3 pigeons une exposition qui retrace l’histoire de ce camp de concentration.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

To Top