Gastronomie

Le Tougnol, spécialité ariégeoise ou audoise ?

 Certains diront qu’il est une spécialité de Léran, d’autres du Kercorb  et plus précisément de Chalabre. 

Comme dans toutes les recettes régionales, il n’est pas facile d’en trouver l’origine mais pour le « tougnol » c’est encore plus difficile. Voici ce que nous avons trouvé.

Il s’agirait d’un pain de maïs ou de seigle parfumé à l’anis.

La tradition veut que le Tougno ou Tougnol  ait été au temps de la croisade le pain des Cathares, celui que les Bonshommes et les Bonnes Femmes portaient dans leur sac et, commémorant ainsi le dernier repas du Christ, partageaient en tant que compains sur leurs chemins d’infortune. « Insipide, lourd et sans levain », ce pain-là depuis longtemps ne se trouve plus.

A la fête de la Saint-Jacques, les « tougnols » étaient présentés dans de belles corbeilles décorées. « Ils étaient bénis au cours d’une messe et partagés ensuite à la sortie de l’église

Le tougnol actuel relève de la pure friandise. Ce qui compte toutefois, aujourd’hui comme hier, c’est de se souvenir qu’on ne se nourrit pas seulement de pain terrestre, mais aussi de symboles.

Il existe à Chalabre une confrérie des chevaliers du Tougnol 

Sources : belcikowski.org/ladormeuseblogue3

 

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top