Ariège sorties

Musée Aristide Berges, son et lumière « Confidences d’une machine à papier », à partir du 11 août

L’Association Aristide Bergès qui oeuvre depuis plus de 20 ans pour la défense et la mise en valeur de l’ancienne papeterie Bergès, célèbre en cette année 2018, les 220 ans de l’invention, par Louis-Nicolas Robert, de la première machine à fabriquer du papier en continu.

Cette découverte capitale fait entrer la production du papier dans l’ère industrielle.

Le Musée Aristide Bergès peut s’enorgueillir d’avoir su préserver la machine à papier de l’époque contemporaine de l’ancienne usine, la « Màp », fleuron de ses collections. Avec son cycle complet de fabrication du papier -le seul conservé ce jour dans un contexte muséalelle est un véritable « unicum » dans le patrimoine industriel européen.

 Murée dans un long silence depuis la fermeture de l’usine en 1999, la « Màp », aujourd’hui ,sort de sa réserve et nous parle sans détours, prête à nous livrer ses pensées, ses secrets et tous ses souvenirs. Elle est entourée de mystérieux fantômes, bienveillants et bavards qui se laissent exceptionnellement approcher pour converser avec elle.

Pour nous elle remonte l’horloge du temps et se rappelle le passé. Elle accepte de répondre à toutes les questions du jeune Robert Soucasse,adolescent de Lorp, pur produit de la génération internet, mais issu d’une vieille famille lorpéenne où chaque générations a travaillé « à l’usine », pour la famille Bergès.

Elle se remémore la fabuleuse histoire du papier depuis son invention par les Chinois au IIème siècle de notre ère et son apparition en Occident dans les moulins de l’Ancien Régime.

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top