Gastronomie

« Le dur à cuire », un peu de Hongrie en Ariège

Le Kurtos, kürtőskalács littéralement « gateau cheminée »en hongrois, est originaire de la Transylvanie.  Egalement connue sous le nom de trdelník en Slovaquie, c’est une pâte de farine, enroulée autour d’une brochette en bois, puis grillée à la braise ou au four et recouverte de sucre et de noisettes pilée.

Mais bienheureux les ariégeois puisque pour nous, pas besoin de s’expatrier en Europe de l’Est pour gouter cette pâtisserie tout à fait originale. En effet, Nicolas et Romain deux sauratois, ont créé, il y à 5 ans «Le dur à cuire», la vente ambulante de Kurtos sucrés mais aussi salés.

Nicolas et Romain se sont formés auprès d’un ami hongrois, qui leur à transmis la recette (entre pâte à pain et pâte à brioche), recette qu’ils ont travaillée et retravaillée jusqu’à arriver au Kurtos du Dur à cuire, une pâte 100% végétale confectionnée avec des produits locaux. Ils ne sont que quelques uns en France à proposer ce produit et nous avons la chance d’en avoir chez nous.

Pour retrouver «Le dur à cuire» il faudra suivre le mouvement car il n’y a pas de restaurant mais vous pourrez le trouver sur les marchés et foires artisanales, entre autres sur les festivités de Saurat, au Festival des Saveurs d’Ax-les-Thermes, à la foire d’Espezel, à la fête de la figue au Mas d’Azil, à la fête de la noisette à Lavelanet, à Mirepoix pour MIMA, la fête de la pomme et Mirepoix met le couvert…  

Pour suivre le Dur à cuire et vous mettre l’eau à la bouche  : www.facebook.com/ledur.acuire

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top