Art et Culture

MIMA accueille le public lors de son Assemblée Générale

Le 17 octobre dernier Mima tenait son assemblée générale pour présenter son bilan 2017. Pour cette occasion  le nouveau président depuis avril 2017, Eric Fourcaud avait souhaité inviter d’autres publics non membres de l’association pour évoquer et présenter les actions et perspectives de l’association Filentrope sur son territoire Mirapicien et ariégeois. Enjeu, convaincre mais aussi alerter sur la situation fragile des activités tout au long de l’année et du Festival…. Une trentaine de personnes ont répondu présents.

Implantée en hyper ruralité, l’association FILENTROPE développe un projet artistique et culturel, le projet MIMA, axé sur les formes contemporaines de théâtre de marionnettes. Avec pour moteur un festival international, l’association développe des actions tout au long de l’année en direction de son territoire d’implantation, l’Ariège : Projet de territoire, accompagnement à la création, des actions d’éducations artistiques et culturelles, de formations et la programmation d’une saison. 

En réseau avec la profession, et à l’écoute de la création, l’association Filentrope participe au développement du secteur des arts de la marionnette au niveau régional, national et international tout en participant à la dynamique économique, sociale et culturelle de son territoire.

Faits marquants 2017 pour Filentrope

– Extension du projet MIMA sur le Pays d’Olmes (festival + actions à l’année) et sur la ville de Pamiers.

– Coopération renforcée avec l’Estive, Scène Nationale de Foix et de l’Ariège

– Création d’un poste de médiation culturelle

– Développement d’un projet de saison en coopération avec l’Aude – » Les Pierres de Gué » en partenariat avec L’Estive, Arts Vivants 11, l’ATP de l’Aude, la Claranda.

– Développement d’une Plateforme pour les arts de la marionnette en Occitanie avec Odradek, Marionnettissimo, L’Usinotopie et Arema (ex LR). Cette Plateforme pour la marionnette a mis en place avec le soutien de la DRAC Occitanie, un Schéma d’Orientation pour le Développement des Arts de la marionnette en Occitanie. Ce schéma est un processus de concertation qui vise la structuration du secteur au niveau régional avec une opportunité de créer un Centre National de la Marionnette.

Du point de vue sectoriel,  le projet MIMA s’affirme en tant que structure agissante et structurante pour le devenir de la création: accueil en résidence de créations, mise en réseau avec la profession (Régionale, nationale et internationale) et organisation de présentations de projets en cours de création (Charleville Mézière, festival MIMA), suivi de production des compagnies régionales, diffusion sur le festival et en saison.

L’appartenance et la dynamique de réseaux se développent, tandis que l’implantation territoriale de la structure et de son projet s’affirme. Une saison à l’année se dessine, tandis que le festival continue son envolée, grâce notamment à des partenaires plus nombreux.

La reconnaissance de l’Etat est croissante (doublement des aides à l’action culturelle, présence du ministère sur le festival, directrice nommée experte Drac …), tandis qu’une structuration de la filière au niveau national et régional est en marche. Le point d’amélioration réside dans l’assise financière et le fonctionnement de l’association, pour lequel aucune subvention n’est dédiée.

Des inquiétudes et des interrogations pour le futur

Au cours de l’Assemblée Générale Caroline Galmot la directrice artistique et cheville ouvrière de l’association a présenté le rapport d’activité de l’association, ainsi que les perspectives pour 2018 et 2019.

Malgré les 34 000 visiteurs qui viennent à Mirepoix pendant la période du Festival (selon les résultats de l’étude Flux Vision 2018 produite par l’ADT Ariège-Pyrénées) et qui font de MIMA la plus importante manifestation d’été du département en terme de fréquentation, la situation financière et humaine reste fragile.

Les chiffres du festival 2018 :

  • 8000 spectateurs
  • 20 000 festivaliers
  • 34 000 visiteurs uniques sur Mirepoix pendant les 4 jours du festival
  • 93% de taux de fréquantation
  • 17 lieux de spectacles et de propositions artistiques
  • 7 compagnies internationales
  • 28 compagnies accueillies en OFF

Site officiel www.mima.artsdelamarionnette.com

 

 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top