Tourisme et loisirs

NATTUR : un séminaire européen pour promouvoir une économie des activités de pleine nature dans le respect de l’environnement

Le Département de l’Ariège a accueilli le séminaire européen NATTUR au Parc de la Préhistoire à Tarascon. Le projet de coopération transfrontalière NATTUR vise à promouvoir et développer les activités de pleine nature, en alliant économie et développement durable dans l’espace frontalier Espagne-France-Andorre.

Plus d’une centaine de personnes ont pu participer aux ateliers, tables rondes, rencontres informelles et échanges d’expérience. Ainsi, le retour d’expérience du réseau de 51 refuges et gîtes autour du Mont-Blanc démontre combien la coopération volontaire, les échanges et le partenariat peuvent apporter des réponses concrètes et efficaces. Des solutions simples et efficaces au service d’un projet commun sur trois pays (France, Italie et Suisse), telles que le développement de plateforme de réservation commune, la stratégie de communication ont fait leur preuve.

Il ressort par exemple que transmettre la culture de la montagne à de jeunes publics urbains apparaît comme un défi pour renouveler la fréquentation touristique. De plus en plus d’habitants des villes n’ont jamais fréquenté le milieu montagnard dans leur jeunesse. Et la montagne ne les attire pas nécessairement une fois l’âge adulte venu. L’UCPA a présenté des exemples d’actions à conduire pour faire vivre des expériences aux plus jeunes, et diffuser chez eux les prémices d’une « culture montagne ». Un enjeu majeur pour le tourisme Pyrénéen.

Enfin, à l’occasion de la table ronde officielle, chacun s’est accordé sur la nécessité d’imaginer de nouveaux modèles pour le tourisme en montagne. Le partenariat entre collectivités territoriales et le monde de la recherche universitaire tel qu’il existe dans le projet NATTUR est un atout indéniable. La force de proposition des acteurs de la recherche universitaire est mobilisée sur des questions concrètes.

Le budget du projet NATTUR mobilise ainsi plus d’1,7 millions d’euros, cofinancés à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Programme Interreg V-A Espagne- France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier Espagne-France-Andorre. Son aide est concentrée sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies conjointes qui favorisent le développement durable du territoire.

Source et Photo : ©CD09

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de vérification ANTISPAM * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top