Actualités

Blocage citoyen du 17 novembre, où en est-on en Ariège ?

Le mouvement de contestation du 17 novembre ne vise pas seulement à protester contre la hausse du prix des carburants mais c’est aussi l’occasion pour pas mal de personne d’exprimer un ras le bol général sur d’autres sujets liés en général à la baisse du pouvoir d’achat.

Si, à notre connaissance, la préfecture n’a reçu qu’une seule déclaration de manifestation en Ariège, plusieurs points de rassemblements sont prévus d’après la page Facebook « Blocage citoyen contre la hausse du carburant Ariège » (qui compte à ce jour 732 participants · 1,1 K intéressé(e)s), à savoir :

  • PAMIERS : RDV 7h au Parking Intermarché
  • FOIX : RDV 7h au Parking Décathlon (Encadrement Taxi)
  • St GIRONS : RDV 7h à la Gare routière
  • LAVELANET : RDV 7h ESPLANADE
  • LAROQUE D’OLMES : RDV 7h au Parking Michel Thierry
  • TARASCON : RDV 7h au rond point de la 4 voies
  • MIREPOIX : RDV 7h au Rond Point de Super U

Du coté des manifestants quelques mots d’ordre sont donnés

Ne pas sortir de sa voiture sur les lieux publiques sans son gilet jaune, laisser les bandes d’arret d’urgence libres, pas de signe d’appartenance politique ou syndicale, ne pas amener les enfants… mais surtout 4 maîtres mots : Respect, courtoisie, prudence et non violence 

De son coté la  Préfecture communique 

Des manifestations auront lieu en Ariège samedi 17 novembre 2018 tout au long de la journée. Des blocages de la circulation sont annoncés et les accès au réseau routier, notamment à la RN 20 ainsi qu’à de nombreux centres-villes pourront s’avérer difficiles.

Le droit de manifester est un droit fondamental protégé par la loi. Il doit cependant être concilié avec la la liberté de circulation et avec le respect de l’ordre public. C’est la raison pour laquelle les organisateurs d’une manifestation sur la voie publique, sont soumis par la loi, à l’obligation de la déclarer.

Cette déclaration n’est pas une demande d’autorisation. Elle vise à rendre compatible la manifestation avec la préservation de l’ordre public.La participation à une manifestation publique est un droit fondamental, mais n’exonère pas les participants de leurs responsabilités, notamment civiles, en cas de dommages causés. Un accident de la circulation causé par un manifestant entrainera la même recherche de responsabilité civile, voire pénale dans le cas de la mise en danger de la vie d’autrui, que tout autre accident de la route.

Les participants aux mouvements organisés le 17 novembre prochain sont invités à faire preuve d’un esprit de responsabilité et de prudence, dans les actions entreprises, afin d’éviter tout incident. La sécurité des manifestants, des usagers de la route et des personnels chargés de l’entretien des réseaux, est une priorité absolue.

Les forces de l’ordre seront attentives au respect des règles essentielles de la sécurité routière et au passage des véhicules de sécurité et de secours.Afin d’éviter d’être bloqués sur la route, la préfecture de l’Ariège encourage les usager à reporter si cela est possible leurs déplacements, et à rester prudents et patients en cas de blocage.

1 Comment

1 Comment

  1. Jean-Luc DEDIEU

    18 novembre 2018 at 16 h 42 min

    Pour ma part, je suis vraiment déçu du silence assourdissant de nos hommes politiques locaux vis à vis de cet événement. Arrêtons de parler golf, rugby, ours et tour de France de France. Soutenons la France du bas. Ne confondons pas gilets jaunes avec Maillot jaune. Le tour de France dure un mois; la misère toute l’année.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top