Économie

Gilets Jaunes : Paul-Louis Maurat en appelle à la responsabilité du mouvement

Le président de la CCI de l’Ariège a souhaité commenter le mouvement des Gilets Jaunes sur le plan national, mais rappelle également que le commerce surtout pour les fêtes de fin d’année a besoin d’une libre circulation des biens et des personnes

Bien sûr, je comprends le mécontentement de nombreux françaises et français qui subissent une multitude d’augmentations de taxes (CSG, carburant, gaz, électricité, assurances, …), taxes foncières et taxes d’habitation pour ceux qui n’en sont pas exonérés, et bien d’autres que l’on découvre très souvent au jour le jour. Pertes de libertés, complexités administratives de plus en plus contraignantes et draconiennes qui freinent l’envie d’entreprendre.

Mais pour autant ce mouvement ne doit pas perdurer car notre économie en paie les conséquences qui ne seront pas rattrapables.

Petit commerce et grand commerce en période de fêtes ont besoin de travailler et nos industriels doivent être approvisionnés pour produire.

La France n’est pas isolée du monde sous une bulle, les frontières de l’air n’existent pas et nous ne pouvons être les leaders du monde anti-pollution si tous les autres états de la planète ne participent pas à l’effort.

La priorité absolue est le bien vivre et le bien-être du peuple français ce qui n’empêche pas progressivement et raisonnablement d’avancer vers la protection de notre planète ce qui est indispensable. Nous allons trop vite, au détriment de la vie quotidienne de nos hommes et femmes qui veulent plus de pouvoir d’achat et de liberté. 

Je souhaiterais que des solutions rapides et surtout contentant une grande majorité soient trouvées. Pour être performants nous avons besoin de paix et de dialogue.

L’économie est le fer de lance d’une nation, c’est pour cela qu’il faut de l’écoute et de la volonté d’apaisement pour trouver le bon équilibre.

Je fais appel au sens de responsabilité du mouvement afin que la libre circulation permette à notre économie et notamment au commerce de pouvoir travailler librement en ces périodes de fêtes.

Paul-Louis Maurat, président de la CCI de l’Ariège

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top