Ariège sorties

Tarascon-Sur-Ariège : Simon de Montfort et la croisade albigeoise – 31 mars

Conférence de Charles Peytavie Historien médiéviste spécialiste du catharisme.

Il y a huit cents ans, le 25 juin 1218, Simon de Montfort tombait devant les murs de Toulouse qu’il assiégeait pour la deuxième fois. Partout dans la cité, sa mort est accueillie avec une très grande joie tandis que, dans son camp, ses compagnons déplorent déjà sa mort en martyr au service de la croisade et de la lutte contre les hérétiques. Ainsi se terminait une aventure singulière àl’échelle de l’Europe occidentale, aussi bien politique et religieuse que militaire, commencée neuf ans plus tôt lorsque ce seigneur d’Ile de France avait décidé derépondre comme d’autres à l’appel à la croisade lancépar le pape Innocent III.

Sa vie aura marqué ses contemporains. En quelques années, il était parvenu à se rendre maître (mais à quel prix !) d’un vaste domaine faisant de lui l’interlocuteur, l’allié ou l’opposant des souverains européens. Il avait trouvé aussi dans les pays d’Oc de très coriaces adversaires à commencer par le comte de Foix Raymond-Roger et nous prêterons, au cours de cette conférence donnée en Ariège, une attention toute particulière à cette rivalité à la fois diplomatique et guerrière.

Enfin, sa mort au pied des murailles de Toulouse ne laissera personne indifférent. En Occitanie, son souvenir sera longtemps controversé. Pour comprendre comment et pourquoi ce personnage historique suscite encore parfois de nos jours la polémique, il faut revenir sur les principales étapes de son parcours et emprunter les sentiers tourmentés de sa mémoire.

Charles Peytavie est historien médiéviste, spécialiste du catharisme et de la Croisade albigeoise.

Ancien médiateur culturel et scientifique du Centre d’Etudes Cathares / CentreRené Nelli (2002-2011), il a collaboré à de nombreux ouvrages ou magazines devulgarisation sur le catharisme, les dissidences médiévales ou l’histoiremédiévale méridionale. Il a également fondé et codirigé pendant quatre ans le magazine Histoire du Catharisme (2006-2010) et écrit plusieurs livres sur ces thématiques (Les cathares, Romain Pages éditions, coll. Midi Libre, 2004 ;Cathares en Languedoc, Empreinte éditions, 2009).

Aujourd’hui, consultant en ingénierie culturelle et touristique, cofondateur en2012 du cabinet d’ingénierie culturelle Patrimoines d’Avenir, il met sescompétences au service de plusieurs projets de valorisation du patrimoine en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon.

Ancien président (2008-2012) et actuel vice-président de la Société d’ÉtudesScientifique de l’Aude, il est depuis sa création en mai 2011 administrateur et membre du conseil scientifique de l’Association d’Etudes du Catharisme/ René Nelli et depuis 2013 administrateur de l’Association des Amis de la Ville et de laCité de Carcassonne.

Dimanche 31 mars à 15h30
Centre culturel François Miterrand

Tarascon-sur-Ariège

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top