Actualités

Premières mesures d’effarouchement après le dérochement de 61 brebis au Mont Rouch

En Ariège, un dérochement de 61 brebis s’est produit le 24 juillet 2019, en fin d’après-midi, sur l’estive du Mont Rouch dans le Couserans.

Le 25, dès l’aube, les agents de l’ office national de la chasse et de la faune sauvage et de la direction départementale des territoires, dont le directeur départemental des territoires, étaient sur le site pour y réaliser les premiers constats. Les éleveurs du groupement pastoral de cette estive et les bergers étaient présents sur les lieux et, bien que très touchés par cet évènement, ont accueilli et guidé les agents de l’État avec respect et dignité, échangeant avec eux sur les caractéristiques des lieux et les circonstances probables du dérochement.

La préfète Chantal Mauchet à tenu exprimer son soutien aux éleveurs et aux bergers de l’estive. Elle les assure de l’accompagnement et de la disponibilité des services de la direction départementale des territoires, pour les aider et les conseiller dans la poursuite de leur activité.

La représentante de l’État a également décidé, par arrêté du 25 juillet 2019, en conformité avec les préconisations de la feuille de route ours et pastoralisme et dans le cadre de l’arrêté ministériel du 27 juin 2019, de mettre en place une première mesure d’effarouchement ursine sur l’estive du Mont Rouch.

A ce jour, 11 groupements pastoraux disposent d’une autorisation pour l’effarouchement simple (moyens sonores ou lumineux sans utilisation d’armes). Le groupement pastoral du Mont Rouch, suite à des attaques survenues alors que l’effarouchement simple était en œuvre dispose depuis le 25 juillet 2019 d’une autorisation d’effarouchement renforcé. D’autres demandes sont en cours d’instruction.

L’effarouchement renforcé a été mis en oeuvre les 25 et 26 juillet 2019 sur l’estive du Mont Rouch par 3 agents de l’ONCFS. Il a permis une surveillance nocturne (utilisation de caméras thermiques) et un effarouchement sonore et visuel mais aucun ours n’a été observé durant les 2 nuits d’actions. Ces opérations seront poursuivies dans le courant de la semaine et éventuellement étendues à d’autres estives voisines.

Sources : Préfecture de l’Ariège

Crédit photo : ©Eric Fourcaud

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top