Tourisme et loisirs

Tourisme en Ariège : Juin, incertitude et manque de visibilité

Le mois de juin est fortement marqué par les phases de déconfinement successives ainsi que par les mises en place des mesures sanitaires dans les établissements touristiques. Ce contexte a induit pour certains établissements une ouverture progressive et pour d’autres un report de leur ouverture.

L’incertitude et le manque de visibilité sur l’après-crise sanitaire ne favorisent pas les réservations touristiques. La situation reste difficile et des inquiétudes persistent pour les professionnels du tourisme. Toutefois les réservations se concrétisent peu à peu, notamment sur le coeur de saison. La tendance à l’ultra dernière minute est importante. La clientèle présente sur ce mois de juin est une clientèle locale et de proximité. A contrario et sans grande surprise on relève un repli de la clientèle étrangère et de la clientèle groupe qui sont généralement deux clientèles importantes sur le mois de juin.

Ainsi, 78% des professionnels jugent leur activité inférieure à l’année précédente, 11% équivalente, 8% supérieure et 3% qui ne se prononcent pas.

Une ouverture progressive des établissements

Près de 7 établissements touristiques sur 10 ont ouvert sur le mois de juin. Les sites de visites, centres thermaux et résidences de tourisme sont le plus impactés par la non ouverture de leurs établissements sur le mois de juin.

Une adaptation des professionnels aux nouvelles conditions d’activité

1/4 des professionnels considèrent qu’il sera difficile d’exercer leur activité dans des conditions acceptables.

31% des gestionnaires de sites de visites estiment l’ouverture de leur site très compliqué voire impossible. Pour certains, le protocole sanitaire à mettre en oeuvre ne leur permet pas d’envisager l’ouverture de leur site.

Les hôteliers soulèvent également des perturbations. Ils sont 60% à juger les conditions très compliquées. Ils évoquent principalement les difficultés de mise en place des consignes sanitaires.

selon les professionnels, la clientèle est originaire en premier lieu de la Haute- Garonne (pour 46% d’entre eux), suivie par la clientèle ariégeoise qui découvre ou redécouvre son territoire (pour 35% d’entre eux).

Hébergement : Une activité très restreinte

72% des hébergeurs estiment leur niveau d’activité en baisse par rapport à l’année dernière, 16% équivalente, 9% inférieure et 3% qui ne se prononcent pas. Ils sont impactés par les reprises progressives et les mises en place des protocoles sanitaires. La clientèle présente est une clientèle de proximité.

Les tendances observées ces dernières années sur les réservations de dernières minutes sont exacerbées cette année avec des réservations d’ultra dernière minute dépendantes des conditions météo, de l’évolution de la pandémie mais également du budget mobilisable ou encore la possibilité de prendre des congés.

Activités

9 professionnels sur 10 des activités de loisirs estiment l’activité du mois de juin en baisse. Les activités de loisirs ont attiré une clientèle locale originaire de l’Ariège pour 43% d’entre eux et de proximité originaire de la Haute-Garonne également pour 43% d’entre eux. Ils sont impactés par l’absence de groupe, notamment scolaires sur cette période.

Les gestionnaires de sites de visites évaluent leur fréquentation à la baisse par rapport à l’année précédente. La clientèle présente est une clientèle familiale et de proximité. La clientèle locale a été au rendez vous à l’ouverture des sites puisque la clientèle ariégeoise est pour 67% d’entre eux la 1ère clientèle, suivie par la clientèle originaire de la Haute-Garonne pour 33% d’entre eux.

Restauration

Les restaurateurs notent un petit engouement sur le mois de juin même si la clientèle reste fébrile vis à vis des gestes barrières. Le début de semaine est assez calme et la fin de semaine un peu plus dynamique. La clientèle locale a été présente sur les week-ends des fêtes des pères et des mères. Ce sont surtout des familles qui ont besoin de retrouvailles.

Commerce et artisanat

Les commerces et artisans estiment leur activité en baisse par rapport à l’année précédente avec un panier moyen en baisse pour 1/4 d’entre eux.

Perspectives pour la saison estivale

Les professionnels sont confiants pour le coeur de la saison estivale mais restent plus inquiets et ont plus d’incertitude sur les mois de septembre et d’octobre.

Les professionnels et notamment les hébergeurs attendent beaucoup des réservations de dernières minutes dépendantes des conditions météo et de l’évolution de la pandémie.

A noter qu’à partir du 11 juillet, les salles de spectacle et les activités rassemblant plus de 1 500 personnes pourront ouvrir mais devront donner lieu à déclaration.

La note de conjoncture détermine les ressentis sur la période écoulée et les tendances du mois à venir à partir de l’opinion des professionnels interrogés. Ces résultats ne peuvent en aucun cas se substituer aux analyses quantitatives et qualitatives. Les résultats présentés sont issus d’une enquête en ligne via la plateforme AriègeStats, menée du 01 juillet au 08 juillet 2020 (taux de réponse : 16%).
Partenaires : Offices de Tourisme, CRT Occitanie

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top