Histoire et Patrimoine

Betchat : Les Couserannais racontent 39-45

Après Ceux de Betchat dans la Grande Guerre, publié par Eth Ostau Comengés début novembre, un nouveau livre de Jean-Paul Ferré, Les Couserannais racontent 39-45, vient d’être édité par Le Pas d’Oiseau.

Il s’agit d’un recueil de témoignages recueillis par les enquêteurs d’Eth Ostau Comengés, aux quatre coins du Couserans, auprès de personnes nées entre 1920 et 1945. Les récits sont en gascon, accompagnés de leur traduction en français et de commentaires de l’auteur sur le contexte. Autre particularité du livre : il contient un CD grâce auquel on peut écouter les différents extraits. Ce livre a donc un intérêt historique – donner la parole aux Couserannais qui ont vécu la 2eGuerre mondiale – et un intérêt linguistique : faire écouter les différents parlers gascons du Couserans.

L’objectif de l’auteur est de donner du sens à des événements tragiques à la fois si proches de nous et si lointains, par le biais de témoignages qui ont le grand mérite de faire passer des émotions – peur, souffrance, colère, solidarité, rire, amour… – qui permettent de donner du sens et de comprendre ce qu’a été la vie des Couserannais durant la 2e  Guerre mondiale.

Le livre comprend plusieurs parties : le départ des soldats et le début de la guerre, les absents (prisonniers et STO), la vie quotidienne sous l’Occupation, ceux qui se cachaient, la résistance et la répression et la fin de la guerre en Couserans.

Une rencontre-dédicace aura lieu à la librairie La Mousson, le samedi 30 novembre, de 10 h à 12 h 30. On peut se procurer le livre au prix de 15 € dans les librairies du Couserans ou auprès de l’association Eth Ostau Comengés en le commandant à l’adresse suivante : Eth Ostau Comengés – Antenne du Couserans – Le Bousquet – 09160 Betchat. Rajouter 5 € pour le port.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top