L'invité.e de la semaine

Kamel Chibli invité.e de la semaine sur Azinat.com TV

Kamel Chibli vice président de la Région Occitanie en charge de la jeunes, de sports et de l’éducation est cette semaine sur la plateau d’Azinat.com TV. L’enfant de Lavelanet nous fait un point sur les grands dossiers qui ont occupé la région en 2018, nous rappelle sa position sur le mouvement des Gilets Jaunes et envisage l’avenir pour 2019 pour la région et les ariegeois en particulier.

Les Lycées, les circuits courts, le parlement de la montagne et l’aide aux territoires ont fait partie des dossiers suivis par Kamel Chibli en 2018. On le voit chaque jour parcourir la région Occitanie avec plus de 10 000 kilomètres par mois au compteur. En passant par un rappel sur les compétences régaliennes de la Région mais aussi l’accompagnement de la région des villes notamment avec l’opération bourg centre et coeur de ville pour redynamiser certaines villes.

L’aide au petit club de sports est chère au vice-président, mais aussi l’aide au centre Universitaire de Foix.

Le parlement de la montagne voulu par Carole Delga est aussi un dossier ambitieux pour la Région pour prendre en considération la vitalité de la montagne avec l’économie touristique , l’environnement et les agriculteurs vivant en montagne et l’utilisant dans le cadre des estives.

Il semble à Kamel que la région avait devancée l’envie de démocratie participative chère aux gilets jaunes aujourd’hui. notamment sur l’opération Parlement de la montagne.

« Nous sommes très attaché à nos montagnes, un patrimoine culturel, environnemental et humain unique au monde » précise Kamel.

Kamel Chibli n’a pas été surpris pour le mouvement des Gilets Jaunes, il a été un des premiers élus à se manifester et se positionner sur ce mouvement démarré le 17 novembre dernier. De manière politique il était évident pour lieu qu’une politique nationale qui oubliait l’aide aux plus démunis retraité, travailleurs sociaux, petit salaires, … sujets que la région Occitanie n’a pas oublié notamment sur ces domaines de compétences auprès es familles aux revenus modestes notamment l’aide à la scolarité.

Pour autant, il dénonce la casse et les violences, comme il dénonce l’écologie punitive ! Qui on la vu pénalise les plus « faibles »

Kamel Chibli n’a pas été surpris pour le mouvement des Gilets Jaunes, il a été un des premiers élus à se manifester et se positionner sur ce mouvement démarré le 17 novembre dernier. De manière politique il était évident pour lieu qu’une politique nationale qui oubliait l’aide aux plus démunis retraité, travailleurs sociaux, petit salaires, … sujets que la région Occitanie n’a pas oublié notamment sur ces domaines de compétences auprès es familles aux revenus modestes notamment l’aide à la scolarité.

Pour autant, il dénonce la casse et les violences, comme il dénonce l’écologie punitive ! Qui on la vu pénalise les plus « faibles »

2019 doit être le retour à la discussion et à l’écoute et ne pas refuser les mains tendues : il faudra se mettre tous autour de la table et apaiser les tensions.  » Je ne souhaite pas l’anarchie pour mon pays ! » Conclue t’il.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top