Économie et Entreprises

Paul-Louis Maurat écrit à la rédaction des Echos !

Suite à l’article dans les Echos Week-End, le président de la CCI a adressé un courrier au directeur de la rédaction du journal Les Echos. EN voici la teneur.

Monsieur le Directeur,

J’ai reçu à sa demande votre journaliste Anna Rousseau souhaitant donner un coup de projecteur sur l’Ariège économique dans votre journal.

Au cours de cet entretien, j’ai exposé la richesse de notre tissu d’entreprises et les dynamiques de développement que nous observons et que notre Chambre accompagne au quotidien « en proximité ».

Rien que pour l’année 2018, ce sont près de 20 millions d’euros d’investissements que nous avons recensés dans les entreprises auxquelles nous apportons notre appui. Il serait trop long d’énumérer ici les innombrables initiatives individuelles et collectives d’entrepreneurs qui se projettent sur les différents territoires de l’Ariège, générant ainsi valeur et emplois dans les domaines du commerce, des services, du tourisme et de la production.

J’ai notamment souligné lors de cet entretien la forte coloration industrielle de notre département, reconnue au plan national, l’Ariège faisant partie des 124 « territoires d’industrie » labellisés par l’Etat fin 2018 (et comptant une proportion d’effectifs industriels supérieure à la moyenne nationale et régionale).

Aussi, au nom de ce monde entrepreneurial ariègeois que nous représentons, je souhaite que votre journal de référence auprès des décideurs économiques et politiques apporte un correctif à la caricature préjudiciable qui a été faite, pour rendre compte de cette vitalité et de cette attractivité.

Elles attestent de la capacité des territoires « ruraux » trop souvent stigmatisés par les métropoles, à se développer et à contribuer ainsi à la nécessaire redynamisation de notre économie nationale.

Paul Louis MAURAT.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top