Histoire et Patrimoine

« A la recherche des Néandertaliens d’Ariège

Une opération archéologique sur le site préhistorique du Portel-Ouest à Loubens.

Cette opération archéologique se déroule du 5 au 18 août dans la grotte du Portel-Ouest en Ariège, où des occupations humaines datant du Paléolithique ont été mises en évidence il y a 100 ans par Joseph Vézian et le célèbre préhistorien l’Abbé Henri Breuil. Cette opération, soutenue par les membres de la famille Vézian (propriétaires), est dirigée par Gaël Becam, enseignant-chercheur à l’Université de Perpignan et fera intervenir une équipe de recherche de l’Université de Perpignan, du Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel et de l’Unité Mixte de Recherche 7194 du CNRS (laboratoire Histoire Naturelle de l’Homme Préhistorique – HNHP). Elle est soutenue par le Ministère de la Culture, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Midi-Pyrénées et le Conseil Départemental d’Ariège.

Fouillé partiellement jusqu’en 1987, ce site préhistorique exceptionnel a livré le plus grand nombre de fossiles de Néandertaliens des Pyrénées françaises et espagnoles. Ces restes humains étaient associés à des milliers de vestiges, majoritairement des outils en pierre et des fossiles d’animaux (déchets culinaires) laissés par les Néandertaliens il y a 44 000 ans, témoignant ainsi de leurs activités dans la grotte.

L’opération archéologique de cette année s’inscrit dans le cadre de la conservation et de la mise en valeur de ce site préhistorique unique dans la région. Ce travail préliminaire permettra aux chercheurs d’entreprendre de futures fouilles et ainsi de mieux connaître la morphologie et le comportement de ces Néandertaliens d’Ariège qui vivaient durant une époque glaciaire. »

Docteur Gaël BECAM, Enseignant-Chercheur en Paléoanthropologie, Université de Perpignan « Via Domitia », EPCC-CERP de Tautavel

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top