Festival

Retour sur « Musica del Temps Passat », un festival d’exception à Roquefixade

Pour poursuivre notre revue des festivals de l’été, notre recherche nous amène cette semaine sous les hauteurs du château de Roquefixade, dans la chapelle au retable très caractéristique pour y retrouver un Festival voulu en son temps par Yves Maris le maire du village aujourd’hui décédé.

Saviez vous que le répertoire pour Luth était plus important que celui pour Piano ? Et qu’il faudrait toute une vie et peut-être plus pour pouvoir interpréter l’intégralité de ce répertoire ? Et bien nous non plus !

C’est à Roquefixade que nous avons découvert cet univers étrange rythmé autour d’une musique d’un autre temps (et c’est peu dire puisque son temps c’est arrêté il y a quelques siècles) Mais ne vous méprenez pas, ce n’est pas parce qu’on est d’un autre temps que l’on manque d’intérêt bien au contraire ! Nous en prenons pour preuve que chaque soir de ce festival la petite église de Roquefixade où il a lieu était pleine…

Des avertis, des gens de passage, des habitués et des gens d’ici, de Lavelanet, de Foix et de Roquefixade qui souhaitent garder le souvenir d’une musique qui a bercé le monde au 17ème siècle par chez nous et dans le monde entier. Loin de s’être éteinte, elle continue son chemin…elle est enseignée et présentée dans des festivals comme celui de Pontoise, Lanvellec, Namur, …et à Roquefixade bien entendu.

Cette histoire, cette poésie et le charme qu’elle impose nous a été partagé par Manuel de la Grange de l’ensemble « Il Festino ». Luthiste de profession et grand spécialiste de cette musique du 17ème il a pour une soirée partagé le plaisir des sens et son goût pour la poésie, le geste et la musique d’un répertoire qui provenait de la culture populaire du Chili, une musique gaie qui raconte la vie, les moeurs et les amours des temps passés.

Elle est encore étudiée et présentée en concert par des ensembles « baroques » spécialisés dans les anciens instruments et les musiques anciennes. Parmi ceux-ci, « Il Festino » parcours le monde et est engagé dans des actions pédagogiques pour faire découvrir cette musique..

A ceux qui voient chaque année les affiches ou les banderoles du Festival sur les ronds points de Lavelanet ou encore les affiches qui annoncent le Festival, ne passez pas votre chemin, nous vous conseillons d’ouvrir la porte de l’église de Roquefixade et d’y passer la soirée…vous ne serez pas déçus !

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top