Tourisme et loisirs

Tourisme en Ariège : Un mois de septembre correct

La météo clémente du début du mois de septembre a permis de prolonger la période estivale. L’activité touristique a perduré jusqu’à la troisième semaine du mois correspondant aux journées européennes du patrimoine.

On note toutefois une disparité entre les destinations touristiques. En effet les professionnels des Pyrénées Ariégeoises sont les plus satisfaits concernant leur activité du mois (74%), suivi par les professionnels des Vallées de l’Arize et de la Lèze (66%). A contrario les professionnels du Couserans-Pyrénées sont les moins satisfaits (23%).

La clientèle groupe est présente sur le mois de septembre. Elle est composée d’une clientèle majoritairement sénior. C’est une clientèle de proximité venue essentiellement pour des visites à la journée.

Ainsi, 29% des professionnels jugent son activité supérieure, 46% équivalente et 25% inférieure à l’année précédente.

Une activité favorable aux hébergeurs

30% des hébergeurs estiment leur activité supérieure à l’année précédente, et près de la moitié équivalente. Les températures clémentes du début du mois de septembre a été favorable à leur activité. La clientèle française reste stable tandis que la clientèle étrangère parait en légère hausse pour certains professionnels.

38% des hôteliers estiment leur activité supérieure, 38% équivalente et 24% inférieure par rapport à l’année précédente. Ils notent une stabilité de la clientèle française et une hausse de la clientèle étrangère. Cette hausse est marquée par la clientèle britannique pour la moitié d’entre eux et allemande pour un tiers d’entre eux. Ils relèvent également un allongement de la durée de séjour.

36% des propriétaires de chambres d’hôtes jugent leur activité supérieure en comparaison avec l’année précédente, 41% équivalente et 23% inférieure. La clientèle est présente sur du court séjour.

La moitié des propriétaires de meublés jugent leur activité équivalente à l’année précédente, un quart supérieure et un quart inférieure. La clientèle séjourne pour plus d’un tiers d’entre eux sur du long séjour (supérieur à la semaine) et pour un quart d’entre eux sur du court séjour.

Les refuges et gîtes d’étape ayant répondu, notent une activité supérieure à l’année précédente. Le début du mois, appuyé par une météo propice à la randonnée, a été favorable à leur activité. Les résidences de tourisme enregistrent une activité équivalente à l’année précédente.

39% des professionnels de l’hôtellerie de plein air estiment leur activité supérieure à l’année précédente, 44% équivalente et 17% inférieure. Les périodes ensoleillées du début du mois ont attiré une clientèle souhaitant profiter de la douceur de l’arrière-saison. Le panier moyen reste stable par rapport à l’année précédente. Pour les 3⁄4 des professionnels la clientèle est présente sur du court séjour et les weekends. A noter qu’un professionnel sur trois relève une hausse de la clientèle allemande.

Une arrière saison bénéfique pour les restaurateurs

42% des restaurateurs jugent leur activité équivalente à l’année précédente, 33% supérieure et 25% inférieure. Le ticket moyen reste stable pour les 3/4 d’entre eux.

Un mois mitigé selon les activités

Les gestionnaires des sites de visite sont partagés quant à leur activité du mois de septembre : 37% l’estiment inférieure, 37% équivalente et 26% supérieure à l’année précédente. Contrairement à l’année dernière où les journées du patrimoine s’étaient déroulées sous un grand soleil et avaient attiré un large public, cette année la météo maussade de ces journées a découragé la clientèle, ce qui a impacté l’activité de certains sites de visite.

45% des professionnels des activités de loisirs jugent son activité équivalente à l’année précédente qui, rappelons le, avait été bénéfique pour eux. Un tiers des professionnels constatent toutefois une baisse de la clientèle française. La clientèle maîtrise toujours ses dépenses. Ainsi un tiers des professionnels estiment le budget alloué aux activités de loisirs en baisse.

Perspectives pour le mois d’octobre

Les professionnels émettent des réserves quant à l’activité du mois d’octobre puisque un tiers d’entre eux envisage une activité de moyen à bon. Ils sont plus pessimistes pour les vacances de la Toussaint, avec seulement deux professionnels sur dix qui prévoient une activité de moyen à bon.

La note de conjoncture détermine les ressentis sur la période écoulée et les tendances du mois à venir à partir de l’opinion des professionnels interrogés. Ces résultats ne peuvent en aucun cas se substituer aux analyses quantitatives et qualitatives. Les résultats présentés sont issus d’une enquête en ligne via la plateforme AriègeStats, menée du 30 septembre au 07 octobre 2019 sur 792 professionnels (taux de réponse : 19%). Partenaires : Offices de Tourisme, CRT Occitanie

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top