Politique

Mirepoix : Naissance d’un collectif citoyen engagé !

En mars 2020, Mirepoix élira une nouvelle équipe à la tête de la ville. Tous les 6 ans, les municipales représentent une belle opportunité pour chacun d’entre nous de faire entendre sa voix. Nous le savons, mais le fait-on vraiment ? A Mirepoix ils sont quelques-uns à s’être trouvés pour parler de leurs vies, leurs expériences à Mirepoix, de leurs observations, leurs frustrations parfois, et surtout de leurs idées !

L’enthousiasme que nous nous sommes découvert ainsi, réunis autour d’un verre au bistrot, nous a donné envie de le partager avec encore plus de Mirapiciens ! Nous avons envie de toujours plus de rencontres, toujours plus de débats animés, d’idées qui fusent…: Le collectif « Nous sommes Mirepoix » est né.

Eric Fourcaud animateur du collectif

Animé par Eric Fourcaud, chef d’entreprise à Mirepoix et rédacteur en chef d’Azinat.com TV, ce collectif réunit à ce jour des mirapiciens natifs ou amoureux de leur ville. 

Sa volonté ? 

Créer une dynamique citoyenne locale, nourrir le débat et faire émerger des idées.

Sur quels sujets ? 

Tous ceux qui préoccupent les habitants de Mirepoix au quotidien :

 « Pourquoi voit-on des détritus en permanence aux abords des cours d’eau, quelles sont les responsabilités ? Chacun peut-il contribuer ? – Les écarts sont-ils accessibles à vélo ? Comment faire dans Mirepoix pour amener son enfant à l’école à pied en toute sécurité ? Les couverts se dégradent, les plâtres tombent que peut faire la Mairie ? Doit-on endetter la ville, baisser les impôts pour développer la ville ? Pourquoi Mirepoix n’a-t-elle pas la présidence de la communauté de communes, lieux de tous les pouvoirs aujourd’hui (économie, enfance, social, etc.) Développer le tourisme c’est bien, mais quel impact sur la tranquillité des riverains ? Comment aider les associations à se financer, quelles sont les règles d’attribution des aides ? Comment permettre de mieux accéder au centre-ville en voiture, à vélo, quels parking ?, Que faire pour que la Cité scolaire, ses enseignants et ses étudiants s’intègrent à la vie sociale de la ville ?, Comment identifier les producteurs locaux sur le marché les lundis ? etc. »

Autant de sujets qui pourraient émerger lors de  » Cafés Citoyens » ….

Comment participer?

… en effet, depuis le mois de septembre les 1ers membres de ce collectif ont pris l’habitude de se retrouver dans l’un ou l’autre des cafés du centre-ville les vendredis entre 19h et 21h, d’où est née l’envie d’élargir le concept à de plus larges rencontres. 7 cafés citoyens pour autant de thèmes et de débats.

Entre autres occasions: juste après les fêtes, le collectif se propose d’imaginer et d’organiser des « journées citoyennes » qui pourraient être au nombre de 4, soient autant d’actions collectives et participatives pour rythmer et nourrir les rencontres, tout en expérimentant des propositions de solutions concrètes.

Un groupe facebook « Je suis, tu es, nous sommes Mirepoix » existe d’ores et déjà et un site web www.noussommesmirepoix.com, en cours d’élaboration, sont d’autres moyens d’échanges auxquels tout-e Mirapicien-ne peut s’inscrire pour suivre, commenter et contribuer aux différents travaux et sujets explorés par le collectif. 

Les membres du collectif à ce jour :

Eric Fourcaud chef d’entreprise mirapicien et rédacteur en chef d’Azinat.com TV ,Guillaume Lacoste, natif de Mirepoix, ancien du Football Club de Luzenac et Agent d’Assurances, Elisa Dias Consultante en financement et gestion des collectivités locales, Frédéric Terré Pompier Volontaire officier et responsable déchets et collecte, Marie-Françoise Alban, enseignante à la retraite et passionnée de patrimoine, Laurent Girousse archéologue. Emmanuel Mabille instituteur à la retraite,  Christophe Sacchetto Officier au 1erRCP, Fanny Perron Ingénieure environnement, Vincent Detienne Bibliothécaire à l’Université de Toulouse, Armelle Belliard, technicienne agricole et maraichère, Aurélie Julien, rédactrice en chef, Laurent Cieutat commerçant , Daniel Rousseaux Proviseur adjoint à la cité scolaire, Angélique Sacchetto, mère de famille et professeur d’équitation, Antoine Villeneuve Directeur d’ALAE, etc.

Site web www.noussommesmirepoix.com:

Permet de découvrir les méthodes et programme du collectif  et de s’inscrire pour contribuer et suivre les travaux. (remplir le formulaire et s’inscrire en ligne).

Facebook : le collectif est aussi présent sur le groupe Facebook « Je suis, tu es, nous sommes Mirepoix » qu’il anime (déjà plus de 230 membres), Le groupe est bien entendu ouvert et les personnes de Mirepoix qui souhaitent rejoindre cette dynamique sont les bienvenus 

Les questions-réponses éventuelles qu’on peut se poser :

Pourquoi le slogan «Je suis, Tu es, Nous sommes Mirepoix » : 

parce que le débat sur l’avenir de la ville appartient à tous, je suis, tu es, nous sommes Mirepoix veut dire que l’avis de tous et toutes compte, chacun à son niveau peut apporter des idées intéressantes pour la ville.

Pourquoi ne pas avoir tout de suite créé une liste et se présenter aux Municipales comme cela se fait traditionnellement.. ?

Nous avons démarré notre réflexion en septembre la plupart d’entre nous ne sont pas spécialement motivés par une accession « au pouvoir » municipal qui est d’ailleurs limité pour une ville de 3200 habitants comme Mirepoix, l’envie reste dans le développement d’actions et la réflexion sur la ville. Le collectif ne souhaite pas s’immiscer dans une guerre de clans et de partis qui est fortement présent à Mirepoix comme ailleurs en Ariège ; la plupart des membres sont de jeunes actifs (de 25 à 60 ans).

Ce collectif est-il politique ?

S’intéresser aux questions de la cité est par essence « Politique » mais si c’est de conquête du pouvoir qu’il s’agit, bien entendu le collectif ne s’inscrit pas dans cette logique. Nous avons d’ailleurs été contacté par plusieurs « listes » en cours de constitution que nous avons rencontré et écouté ; leur approche est toute différente, il a tout de suite été question pour ces listes « de postes d’adjoints, de tête de liste, de position éligible, … » alors que nous parlions d’idées et d’envies d’agir pour changer la cité…la rapprochement a donc échoué, inutile de le dire.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 23/12/19

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top