Santé

La Semaine nationale du Rein© un événement national – Annulée

Compte tenu des éléments d’information dont nous disposons à ce jour sur la propagation du coronavirus et de notre responsabilité à protéger en premier lieu les bénévoles dialysés ou greffés de notre association présents sur les stands, FRANCE REIN a décidé d’annuler la campagne de dépistage « la Semaine Nationale du Rein » prévue du 7 au 14 mars.
Philippe ALIBERT
Président France Rein Midi-Pyrénée

L’insuffisance rénale est l’une des priorités de la nouvelle stratégie du Ministère de la santé qui souhaite notamment développer la prévention de cette maladie chronique grâce à la mise en place du forfait de pré-suppléance. La 15e édition de la Semaine Nationale du Rein s’inscrit bien dans cet axe en proposant cette année encore des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français du 7 au 14 mars 2020

En Ariège ils auront lieu jeudi 12 mars de 11h00 à 15h00 au CHIVA à Saint Jean de Verges

Une détection précoce pour améliorer la prévention et l’accès équitable aux soins », thème mondial de l’année 2020 insiste sur la détection précoce, qui seule permet une prise en charge susceptible de retarder l’entrée en suppléance pour cette maladie dont le nombre de patient ne cesse de croître de 2% par an.

D’autre part, l’accès équitable aux soins reste une préoccupation majeure concernant notamment :

  • La disparité d’accès à la greffe en fonction des régions,
  • La disparité d’accès au choix du traitement.

La Semaine Nationale du Rein est une bonne occasion de se faire dépister et de vérifier le bon fonctionnement de ses reins. En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce. La Semaine nationale du Rein vise aussi plus largement à sensibiliser le grand public aux problématiques relatives aux maladies rénales.

Rendez-vous sur www.francerein.org pour connaître, région par région, la liste des actions mises en œuvre et des centres d’accueil.

Pourquoi se faire dépister ?

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte que l’on est malade. Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse*.

Les dates et lieux de dépistage sont susceptibles de changer. Consulter le site www.francerein.org

*En 2017 en France, 11 543 personnes sont arrivées au stade dit « terminal » de l’insuffisance rénale et ont dû débuter un traitement de suppléance. Environ 48 000 personnes sont dialysées ; 39 300 personnes sont greffées.
Données du rapport REIN 2017

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top