Agriculture

Mirepoix : Le GAEC Authier Ambassadeurs d’Innov’Action

La Chambre d’agriculture d’Occitanie lance cet été un nouveau réseau : les Ambassadeurs Innov’Action, 12 fermes réparties dans toute la région, innovantes et engagées dans la transition agroécologie.


L’objectif est de diffuser les pratiques novatrices mises en œuvre dans les fermes grâce à des visites et des échanges entre agriculteurs et conseillers sur les exploitations.

Le 1er événement avait lieu, mardi 1er septembre de 10h00 à 12h30 au GAEC Authier, situé au lieu-dit Paraulettes à Mirepoix, où 25 personnes se sont retrouvées pour découvrir l’autonomie fourragère et l’agroforesterie.

Marcel et son frère Jean-Baptiste Authier ont repris l’exploitation familiale en polyculture élevage en 1992. Ils élèvent des vaches allaitantes (200 mères) et adaptent leurs méthodes de travail entre plaines fertiles et coteaux secs sur une Surface Agricole Utile (SAU) de 400 ha dont 27 en agroforesterie. La SAU se répartit entre 320 ha de prairies et 80 ha de cultures fourragères. L’exploitation a été convertie à l’agriculture biologique en 2000. 

L’exploitation a intégré le réseau des fermes pilotes Agrosyl et réalise dans ce cadre des expérimentations sur l’autonomie fourragère avec le mûrier blanc.  

Autonomie fourragère grâce au mûrier blanc 

Le GAEC Authier a mis en place une parcelle expérimentale de mûrier blanc afin de créer une banque alimentaire pour les périodes les plus sèches. Il a également été réalisé plusieurs plantations agroforestières au cours des 10 dernières années afin d’améliorer l’intégration paysagère de l’exploitation, d’augmenter les quantités de matières organiques dans les sols et de réduire l’impact du vent sur les pertes en eau des sols. 

« Pour diversifier la ration des animaux et s’assurer d’avoir de la ressource en été, nous avons implanté une banque alimentaire de mûrier blanc en avril 2017. La parcelle expérimentale fait 0,2 ha et les sols y sont limono-sablo-argileux, assez riches et profonds. Le mûrier blanc est intéressant car riche en azote, appétant pour les animaux et il tolère la sécheresse. Le rendement annuel d’une telle parcelle est estimé en 3ème année de production à 4.1 t MS/ha. » expliquent Marcel et Jean-Baptiste Authier 

Agroforesterie 

Les 12 ha de plaine plantées en agroforesterie l’hiver 2016-2017 sont orientées Nord-Sud et les vents dominants Est-Ouest. Ces alignements d’arbres ont pour objectif d’améliorer l’intégration paysagère de l’exploitation, d’atténuer les extrêmes climatiques notamment en période estivale, de faire de l’ombre au cheptel, d’augmenter les quantités de matière organique dans les sols et de réduire les pertes en eau liées au vent. Après deux années de sorgho fourrager pâturé et ensilé, les parcelles sont aujourd’hui en prairie. Un projet de 15 ha vient d’être planté cet hiver 2019-2020. 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top