Environnement

En marche pour la protection de nos forêts

Le week-end dernier avaient lieu en maint lieux des Pyrénées des rassemblements et marches à l’initiative du collectif « Touche pas à ma forêt ». Composé d’associations environnementales, du CEA, de syndicats forestiers mais aussi du collectif SOS Forêt Pyrénéenne. Ce mouvement entendait alerter et mobiliser contre le projet dit « Florian ».

Florian est ce grand groupe industriel Italien, présent notamment dans les pays de l’Est qui a été choisi par la Communauté de communes du Plateau de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) pour réaliser une scierie sur un site de la commune de  Capvern. « En réalité, un projet de méga-scierie totalement démesuré, dénonce Alexis, porte-parole du mouvement. »

Aussi, d’Oloron-Sainte-Marie à Bagnères de Bigorre, Aspet ou encore sur le site du projet à Capvern se sont produits ces « marches pour la forêt. » A Saint-Girons, le parking derrière le centre aquatique a réuni une cinquantaine de ces militants où des prises de parole ont précédé deux marches de sensibilisation. Le dossier complet fourni par les organisateurs avance les quelques 50.000m3 de hêtres de bonne qualité utilisés soit 400 à 540 000 m3 d’arbres abattus (plus du triple de l’exploitation habituelle), 10000 rotations de camions, 11m€ d’investissements (dont 40 à 60% de fonds publics) pour 25 emplois projetés.

« L’exploitation est envisagée sur 15 ans, soit une courte durée vu les montants engagés, juste le temps d’appauvrir nos forêts et aller voir ailleurs, » dénonce Alexis. Bref, un projet de « méga-scierie », démesuré qui aura inévitablement « un impact sur la ressource bois, au regard des volumes nécessaires, et sur l’ensemble de la filière bois existante.» Car toujours selon le collectif pour l’alimenter c’est inévitablement toute la chaine pyrénéenne qui va être mise à contribution « le Couserans aussi. Cela va mettre à mal la ressource en Ariège. »

Le collectif demande que « ce projet, considéré comme non soutenable pour les écosystèmes soit stoppé. » Il a par ailleurs adressé une contre proposition avec un « projet alternatif pour une approche forestière plus respectueuse de la nature et des emplois de la filière bois. »

Plus d’infos, les évolutions de ce dossier sur http://sosforetpyrenees.com

A l’image : 

Alexis GUTIERREZ – Porte-Parole pour les collectifs « SOS Forêt Pyrénées » et « Touche pas à ma forêt ».

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top