A LA MAISONArt et Culture

Capitaine Alexandre dans Les Passagers du livre en visio avec l’Estive le 19 novembre

Pour ce nouveau rendez-vous des Passagers du livre, partez à la rencontre de Marc Alexandre Oho Bambe – Capitaine Alexandre !

Poète, slameur et écrivain, Marc Alexandre Oho Bambe – Capitaine Alexandre est né au Cameroun en 1976. Passionné de poésie et de littérature depuis sa plus tendre enfance, il publie de nombreux ouvrages (chez Sabine Wespieser, Bernard Chauveau, La Cheminante, Mémoire d’encrier).

Son dernier roman, Les Lumières d’Oujda vient d’être publié chez Calmann-Lévy. Il a reçu de nombreux prix dont le prix Paul Verlaine de l’Académie française en 2015.

Fondateur du collectif On a slamé sur la lune, il intervient également en milieu universitaire. Pour lui, la poésie est comme « la respiration de l’homme debout ».

Ce prochain rendez-vous des Passagers du livre sera coloré de lectures et de musiques, comme autant de regards sur le monde qui permettront d’aborder les thèmes de l’exil, de la révolte et de l’amour…

Et la nuit tombe sur Oujda, enveloppant dans l’épaisseur de son manteau toutes les détresses et toutes les espérances. Humaines « . 

Cliquez ici pour accéder au direct dès 18h le jeudi 19 novembre.

Rencontres animées par Astrid Cathala et organisées en partenariat avec l’association L’OEil du souffleur. Les passagers du livre sont organisés avec la librairie Majuscule Surre et la Médiathèque de Foix. En partenariat avec Radio Transparence et le restaurant Le Phoebus.


Après avoir tenté l’aventure à Rome, le héros est rapatrié au Cameroun, son pays natal. En quête de sens, porté par l’amour de Sita, sa grand-mère, il s’engage dans une association qui lutte pour éviter les départs « vers les cimetières de sable et d’eau » . Au Maroc, il rencontre le père Antoine, qui accueille des réfugiés, et Imane, dont il ne lâchera plus la main.

Au rythme de cette épopée chorale lumineuse, les parcours s’enchevêtrent, les destins s’entremêlent, entre l’Afrique mère fondamentale et l’Europe terre d’exils. La voix et le phrasé uniques de Marc Alexandre Oho Bambe effacent les frontières entre roman, poésie et récit initiatique.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Silly
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:A LA MAISON