Littérature

Karoo de Steve Tesich : le livre de la semaine

Steve Tesich (Stojan Tešić) néé en Yougoslavie mort au canada, scénariste, dramaturge et romancier, primé pour le film « la Bande de quatre » n’a écrit que deux romans « Price » en 1982 et « Karoo » édité en 1998 à titre posthume.

Steve Tesich photographié à l’occasion d’un entretien avec Dejan Stojanović en 1991 ©wikipedia

Karoo est le fruit de la désillusion de Steve Tesich passé de l’utopiste rêveur qu’il était en arrivant au Canada à un critique amer et déçu — et son talent est parvenu enfin à maturité et s’incarne cruellement bien dans un livre unique et inoubliable, Karoo.

Arthur Miller écrit à propos de celui-ci : « Fascinant : une authentique invention satirique imprégnée d’une sage indignation ». Le roman est sélectionné comme Livre Remarquable du New York Times en 1998

De plus la maison d’édition « Monsieur Toussaint Louverture », nous gratifie d’une collection de qualité où la présentation est un atout majeur de cet éditeur. Un vrai travail d’orfèvre. Grace à Monsieur Toussaint Louverture, (pour la partie historique voir Wikipédia sur Toussaint Louverture ancien esclave qui finit en tant que général franco-haïtien dans les geôles de l’Etat français dans le Doubs, là où il fait chaud 2 jours par an), je découvre cet auteur serbo-américain qui m’a « attrapé ».

Karoo : attention chef d’œuvre !

Si ce roman singulier commence aux dernières heures de 1999 dans un luxueux appartement de Manhattan, il ne s’achèvera que dans l’infinité lugubre du cosmos. Le héros, Saul Karoo, finit sa vie dans des toilettes dames. Entretemps, nous aurons eu droit à un réveillon fin de siècle, à un inventaire de maladies improbables, au sacrifice d’une œuvre d’art sur l’autel des maîtres d’Hollywood, à une romance fleur bleue, à la démonstration salace du pouvoir des producteurs de cinéma et à un étrange voyage à demi endormi. Au centre de tout ceci, dans l’œil aveugle de l’ouragan : Saul Karoo, tout de cynisme et de lâcheté, balle perdue de notre époque, archétype des dictateurs de notre monde, une bête pour qui vérité et mensonge sont interchangeables, et la morale rien d’autre qu’un parfum que l’on met pour séduire les âmes fragiles.

Cyniques, prenez-en de la graine. Curieux de l’évolution de notre société, dévorez ce livre. Âmes sensibles reprenez en.

Par Dominique Mourlane,
libraire au Relais de Poche à Verniolle

Karoo
Steve Tesich
Monsieur Toussaint Louverture
ISBN : 9791090724662
Prix : 13.50 €

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Silly
0
Dominique Mourlane
Plus très jeune, pas encore tout à fait vieux, cela sous-entend qu’il a déjà un certain contenu dans ses bagages, sans être encore tout à fait sage. Un peu touche à tout durant sa carrière, il finit par se poser à Verniolle pour réaliser ses différents centres d’intérêt - passion : la lecture, la chanson, la cuisine, les mots dits les mots écrits. Le voilà depuis 2017 capitaine du vaisseau Relais de Poche : Librairie – Tartinerie - Salle de Concerts, mais avant tout lieu de tous les possibles humains… le voilà encore voguant pour de nouvelles rencontres.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Littérature