SantéUNE

Un an de crise sanitaire : Quel impact en Occitanie ?

SARS-CoV-2, un nouveau coronavirus identifié en Chine en janvier 2020, dont la maladie qui le caractérise la COVID-19, appartient à une importante famille de virus infectant principalement les animaux mais provoquant des infections chez l’Homme, le plus souvent associées à des rhumes et des syndromes grippaux bénins. Toutefois, deux coronavirus ont déjà entrainé des épidémies graves chez l’Homme : le SRAS-CoV (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère-Coronavirus) en 2002-2003 et le MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome-Coronavirus) depuis 2012.

Cette situation épidémique est inédite par sa durée et son impact sur notre santé. Elle s’est traduite par de forts pics d’activité pour les équipes soignantes des établissements hospitaliers, et malgré des indicateurs plutôt en baisse, le nombre de cas graves pris en charge à l’hôpital reste encore élevé en ce moment en Occitanie

Dans une moindre mesure que dans d’autres régions, l’Occitanie reste marquée par des pics épidémiques importants, notamment depuis l’automne 2020. (selon l’INSEE,  toutes causes confondues, le nombre de décès enregistrés à l’état civil en 2020 affiche un excédent plus marqué cet automne : 14 % de décès supplémentaires en Occitanie entre le 1er septembre et le 31 décembre 2020).

L’Agence Régionale de Santé recense a ce jour, 1 543 personnes hospitalisées (253 en réanimation et soins critiques) et 3 238 décès constatés en établissements de santé.

En Ariège on compte 44 personnes hospitalisées dont 5 en réanimation, et un total de 121 décès depuis le début de l’épidémie (56 à l’hôpital et 65 en EHPAD). A noter, 164 cas positifs ont été détectés dans notre département ces 7 derniers Jours. (source préfecture de l’Ariège)

Les nouveaux variants du virus circulent aussi en Occitanie.

La vigilance est forte face à la circulation de ces nouveaux variants plus contagieux. En Occitanie, c’est surtout le variant britannique qui se déploie. Des actions territoriales ciblées sont mises en œuvre pour casser le plus vite possible les chaînes de contamination : 117 médiateurs Covid déployés dans les territoires, plus de 165 000 tests par semaine en Occitanie, 8 000 cas positifs dépistés et 16 000 cas contacts traités par semaine actuellement, 4917 personnes ont déjà bénéficié du suivi à domicile par un infirmier.

L’évolution du taux d’incidence par tranches d’âge affiche ces dernières semaines indique une baisse progressive pour les plus âgés.

C’est une période qui coïncide avec le démarrage de la vaccination vers nos ainés en priorité.

Quelles perspectives pour la vaccination ?

La campagne de vaccination se déploie très activement : plus de 500 000 injections sont comptabilisées ce jour. Plus de 83% des résidents en EHPAD
et 28,5% des plus de 75 ans ont déjà bénéficié d’une première injection du vaccin 72% des résidents en EHPAD sont protégés par les deux doses successives. La campagne va s’intensifier progressivement.

En Ariège : 

9.309 personnes ont reçu une première injection et 5.117 les deux doses. 

Depuis le 22 février, possibilité de vaccination chez les généralistes pour la population de 50 à 64 ans présentant des comorbidités et, depuis le 2 mars, de la population de 65 à 74 présentant des comorbidités.

Actuellement, les populations suivantes peuvent se faire vacciner :

  • 50 – 64 ans avec comorbidités (vaccin AstraZeneca) ;
  • 65 – 74 ans (vaccin AstraZeneca) ;
  • 75 ans et + sans comorbidités (vaccin AstraZeneca) ;
  • 75 ans et + avec comorbidités (vaccins Pfizer et Moderna) ;
  • professionnels de santé (vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca).

Numéro de téléphone dédié à la prise de RDV pour la vaccination : 0 800 009 110 Site Internet : www.sante.fr

Solution gratuite de transport à la demande pour les personnes de 75 ans et plus, valides et ayant un rendez-vous de vaccination :

– via le numéro vert 0 805 460 306 pour l’ensemble du département (en dehors de la communauté de l’agglomération Foix – Varilhes) ;

– en composant le 05 34 09 84 44 pour les habitants de la communauté d’agglomération de Foix – Varilhes.

La lutte contre le virus nous impose à tous depuis un an une grande vigilance. Chacun connait désormais les gestes barrières qui doivent rester des réflexes quotidiens pour se protéger et limiter les contaminations, restons vigilants.

Sources : Agence Régionale de santé /Préfecture de l’Ariège

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Santé