Cinéma

« Makala » et « Les premiers, les derniers » : La sélection de Ciné 9 sur La Toile

Pour cette quinzaine, Ciné 9 vous propose un voyage sur les routes de Belgique et de RDC.

Makala de Emmanuel Gras

Au Congo, dans la région du Katanga. Kabwita est un villageois qui vit dans la pauvreté extrême avec sa famille. Envisageant d’acheter des plaques de tôle afin de donner un toit à sa maison, il entreprend de fabriquer du charbon de bois afin de le vendre à bon prix au marché de Kolwezi. Le précieux charbon chargé sur son vélo, le jeune homme prend la route.

Grand prix Semaine de la critique Cannes 2017, un documentaire bouleversant et d’une grande beauté formelle.

Les premiers, les derniers de Bouli Lanners

Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d’un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d’Esther et Willy, un couple en cavale. Et si c’était la fin du monde ? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur ? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers.

Pour le dire en une formule qui, peut-être, rendra compte du remarquable travail visuel et narratif accompli par Bouli Lanners et ses collaborateurs, Les Premiers Les Derniers c’est un peu la rencontre de Cormac McCarthy et de Johnny Cash au détour d’une route du plat pays. Venant d’un auteur qui, depuis ses débuts, affiche un net penchant pour les personnages en marge et/ou en fuite, dont les trajectoires volontiers erratiques, quoique rectilignes, échappent à la logique géographique, on n’est guère surpris, mais il est plaisant de constater que son cinéma atteint une ampleur formelle inédite (site de l’AFCAE).

Rappel,  pour voir les films :

La Toile est un service innovant permettant aux salles de cinéma de proposer à leurs spectateurs une offre de VOD (vidéo à la demande) !

Directement depuis votre salon, via la plateforme, vous pouvez accéder à une sélection de films. Cette dernière est effectuée par l’équipe de votre cinéma de proximité, et sera étoffée tous les 15 jours.

L’inscription est gratuite, et les prix de location varient entre 1,99€ et 5,99€. Cette recette permet de financer la plateforme mais surtout de soutenir votre cinéma pendant cette période de confinement, car une partie des bénéfices reviennent à la salle.

https://www.la-toile-vod.com/cinemas/cinema-tarascon-sur-ariege

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Cinéma